20 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Le MLC parle de l'amalgame et amateurisme au sommet de l'Etat

Dans un communiqué de presse faisant suite à la réunion du mardi 19 mars 2019, le Mouvement de Libération du Congo (MLC), accuse le Président Félix Tshisekedi d'avoir délibérément violé la Constitution de la République.

Signée par l'Honorable Fidèle Babala, le message du parti cher au Sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo s'insurge contre le Chef de l'Etat à la suite des décisions prises au sortir de la réunion interinstitutionnelle du lundi 18 mars 2019. Parmi lesquelles deux s'avèrent lourdes et irrégulières, selon le MLC. Il s'agit du report des élections des Gouverneurs et Vice-gouverneurs ainsi que de la suspension de l'installation des Sénateurs élus. Autant que le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila, le MLC exige à Félix Tshisekedi de faire la part des choses entre la vie partisane et celle d'un chef d'Etat.

En d'autres termes, de laisser le processus électoral suivre son court normal. In fine, le parti a appelé le peuple congolais à demeurer ferme car, ce qui arrive actuellement n'est que la suite logique de la corruption vécue et connue lors de la présidentielle du 30 décembre 2018. Ci-dessous, retrouvez le communiqué intégral.

Mouvement De Libération Du Congo

M.L.C

Secrétariat Général

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Secrétariat du MLC s'est réuni ce mardi 19 mars 2019 pour évaluer la situation politique du pays.

Le MLC constate que le Processus électoral, en plus d'être truffé de nombreuses irrégularités, a également produit des Institutions viciées par la corruption et la tricherie ;

L'Institution Président de la République, étant une émanation de la tricherie et de la corruption électorales sans aucune légitimité, a entraîné les autres Institutions sur la même voie ;

Le MLC prend acte de la poursuite du cycle électoral par l'élection des Sénateurs et celle consécutive des Gouverneurs des provinces et attend le changement de la Direction de la CENI au mois de mai prochain après une évaluation sans complaisance de sa mission pour enclencher les réformes de notre système électoral ;

Le MLC a suivi avec consternation les annonces faites à l'issue de la réunion interinstitutionnelle. Parti républicain, le MLC relève l'incompétence absolue en cette matière de cet organe informel dépourvu de tout pouvoir décisionnel au regard de la Constitution de notre pays ;

Le MLC note avec sidération l'amalgame et l'amateurisme qui ont tendance à élire domicile au sommet de l'Etat. Les questions internes à un parti politique ne peuvent impacter la vie d'une nation. En plus d'être otage d'un accord sous seing privé, Mr Félix TSHISEKEDI ne fait preuve d'aucune capacité à établir un départ entre la gestion de l'état et ses intérêts privés tant familiaux que partisans ;

Le MLC demande au peuple congolais de demeurer serein et mobilisé pour la récupération de sa victoire électorale volée par un " deal" dont il ignore les articulations.

Avec Dieu nous vaincrons !

Fait à Kinshasa, le 19 mars 2019

Honorable Fidèle BABALA WANDU

Secrétaire Général Adjoint

Congo-Kinshasa

En s'alignant dans la Majorité parlementaire, l'UDPS et l'UNC vendent leur âme à Kabila

Entre l'Udps de Félix Tshisekedi, l'Union pour l'UNC de Vital Kamerhe ainsi que le FCC de Joseph Kabila, c'est le… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.