21 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Les États-Unis saluent la politique de Félix Tshisekedi, mais ils réclament des comptes à rendre aux auteurs du meurtre des experts de l'ONU au Kasaï

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, est entrain de gagner la confiance des États-Unis. Ces derniers sont convaincus que le chef de l'État congolais répond aux attentes des Congolais. Toutefois, ils continuent de réclamer des comptes à rendre aux responsables du meurtre des experts de l'ONU au Kasaï.

L'ambassadeur Jonathan Cohen, représentant permanent par intérim de la mission américaine auprès des Nations Unies s'est exprimé en marge d'une réunion du conseil de sécurité sur la République démocratique du Congo ce lundi dernier. « Depuis son entrée en fonction, le président Tshisekedi a réagi à ce moment historique en s'engageant à lutter contre la corruption, à mettre un terme aux violations des droits de l'homme par les forces de sécurité de la RDC, à améliorer la sécurité, à renforcer le climat des investissements de la RDC et à promouvoir le développement » a-t-il introduit son allocution.

Pour Jonathan Cohen, la politique de Félix Tshisekedi répond aux attentes des Congolais. « Deux mois à peine après ce transfert historique du pouvoir, le peuple congolais commence déjà à constater des développements positifs. Le mois dernier, le président Tshisekedi a décidé d'arrêter et de poursuivre les policiers accusés d'avoir tiré sur des manifestants pacifiques. Il a libéré des prisonniers d'opinion et s'est engagé à réformer l'Agence nationale du renseignement, une organisation abusive, et à fermer des centres de détention non officiels », poursuit le diplomate américain.

Compte tenu de sa bonne politique, ce dernier exhorte le président Tshisekedi à respecter les engagements qu'il a pris de mettre en œuvre une vision prometteuse pour l'avenir de la RDC en l'invitant à son gouvernement qui l'aidera à bien mener son action.

Par ailleurs, il rappelle le vœu des États-Unis à voir les auteurs du meurtre des experts onusiens au Kasaï être punis. « Cela fait deux ans que les experts de l'ONU Michael Sharp et Zaïda Catalan ont été assassinés », a-t-rappelé. Dans cet ordre d'idées, il exhorte le Conseil à continuer d'appuyer le mécanisme de suivi des Nations-Unis à mener les enquêtes en vue de rétablir les responsabilités.

Donc, les États-Unis se disent disposer à travailler avec le nouveau gouvernement pour accompagner le peuple congolais à vivre le changement qu'attend apporter le nouveau régime.

Congo-Kinshasa

Qui est Jeanine Mabunda, la nouvelle égérie du Parlement?

Jeanine Mabunda, député et candidate de la coalition Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila a… Plus »

Copyright © 2019 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.