20 Mars 2019

Afrique: Francophonie - Le français connaît des progrès en Afrique

La langue est aujourd'hui parlée par trois cents millions de personnes sur les cinq continents, dont près de la moitié sur le continent noir.

Langue officielle de trente-deux États et gouvernements, et dans la plupart des organisations internationales, et cinquième langue mondiale, le français est en progression encore dans le monde. Mais c'est en Afrique qu'il progresse essentiellement. Les raisons sont le dynamisme démographique du continent et les progrès de la scolarisation.

Entre 2014 et 2019, il y a eu une progression inégalement répartie en chiffres de 10% en moyenne, voire 20 % dans certains cas. Mais l'avenir du français est en Afrique, un continent dont les jeunes sont plus nombreux. On estime qu'en 2050, les francophones qui auraient moins de 30 ans se trouveraient à 80 ou 90% sur le continent africain.

Mais il y a un paradoxe. Alors que l'Afrique est majoritaire parmi les locuteurs francophones, elle n'a rien à dire sur la langue. Contrairement aux autres langues, le portugais, l'anglais ou l'espagnol, le français souffre d'une forme de centralisation. Tout se décide en Europe. Par exemple, les pays africains n'ont aucun office ou aucun conseil de la langue. Contrairement à la France, au Québec, à la Suisse ou à la Belgique francophone. Question : que faire pour que les pays africains disposent de leurs voix sur la langue?

Afrique

CAN 2019-Algérie - Voici ce que percevra chaque joueur après le sacre

Vainqueur de la CAN 2019 après leur victoire sur le Sénégal vendredi dernier, les Fennecs ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.