Algérie: L'Afrique subsaharienne craint une déstabilisation de l'Algérie

Les appels à la démission de Bouteflika se multiplient. Et les pays d'Afrique subsaharienne redoutent les conséquences d'une déstabilisation.

Des milliers d'étudiants rejoints par des professionnels de la Santé ont encore manifesté à Alger mardi (19.03.2019), jour anniversaire de la fin de la guerre d'indépendance, pour exgiger la démission du président Abdelaziz Bouteflika.

C'est dans ce contexte que le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a entamé une tournée internationale pour chercher du soutien dans la crise politique actuelle. En attendant, les pays d'Afrique subsaharienne redoutent les conséquences d'une éventuelle déstabilisation. C'est ce qu'explique le journaliste et analyste politique Seidick Abba.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.