21 Mars 2019

Tunisie: «Surmonter les obstacles»

L'art de chercher la petite bête !

La visite technique demeure un cauchemar pour beaucoup. Bien qu'elle soit d'un intérêt incommensurable et souvent vital. Lorsqu'il s'agit d'une direction défectueuse, d'un système de freinage quasi absent, de roues déséquilibrées, etc., l'on devrait être content d'être ajourné...

Parce qu'il s'agit d'une question de vie ou de mort aussi bien pour le conducteur et ses passagers que pour les tiers, quels qu'ils soient (piétons, automobilistes, cyclistes,... ).

Le problème, c'est lorsque le technicien ès qualité, peut-être, mal tombé du lit, vous pose de faux problèmes et vous disqualifie !

Perte d'argent, de temps, énervement, etc. autant de désagréments à subir par le postulant !

Ah ! Les vieux temps !

Parfois, l'intéressé rentre bredouille pour des raisons absurdes. Genre, allez laver votre voiture, gonfler vos pneus, repeindre telle aile, etc.

Après le dialogue de sourds, il disparaît, la mort dans l'âme, regrettant de n'avoir pas misé, au préalable, sur un quelconque piston à titre gracieux ou payant, pour s'éviter de tels agréments.

Ah ! que les temps ont changé ! Ce fut un temps où, au centre du passage, et précisément à la rue du Ghana, le personnel, toujours avenant et souriant, trouvait du plaisir à vous dépanner, lorsqu'il s'agissait d'un déréglage banal des feux. En un quart de tour de tournevis, tout rentrait dans l'ordre. Ceci sans que vous n'entendiez dire ce lassant refrain : «Revenez demain!».

Selon la bénédicition divine !

Aujourd'hui, l'on trouverait un malin plaisir à vous le dire et le redire avec la grimace d'usage, en prime, avant même d'avoir la chance d'accéder au couloir des mauvaises surprises. Car, il faut se lever de bonne heure pour pouvoir se mettre dans la bonne file d'attente. Car tout dépend de la bénédiction divine et du flux de voitures, pour que vous ne soyez pas refoulé. Cela risque de vous arriver même deux heures avant la fermeture officielle des lieux, ostensiblement affichés à la façade du centre (voir notre article du 25/02/2019, intitulé : «Visite technique : "Revenez demain!"»).

A cet égard, le P.-d.g. de l'agence des 3T, M. Jamel Bettaïeb, nous rassure que l'agence fera de son mieux pour prendre en charge toutes les voitures, en instance de passage aux divers couloirs. Le problème se pose tout particulièrement au centre de Nabeul où la pression est énorme. Ce centre sera décongestionné dès l'ouverture, après un certain temps, grâce à un nouveau centre à Grombalia. Sa réalisation coûtera pas moins de quatre milliards trois cents mille. Il comprendra quatre couloirs pour la visite technique et un couloir pour l'identification. Interview.

M. Le P.-d.g., qui dit centre de visite technique dit, hélas, corruption. Jusqu'à quand ces lieux souffriront-ils de cette étiquette?

Vous avez bien fait de me poser cette question. Le phénomène existe réellement. Nous en sommes conscients. Cela ternit l'image de marque de l'institution et démoralise la majorité honnête et consciencieuse qui fait la fierté de l'agence : le conseil de discipline vient de mettre à la porte quatre opérateurs techniques, reconnus coupables de complaisance et de trafic. Pour le même motif, un examinateur de permis, exerçant dans le Grand-Tunis, a eu à subir le même sort. La direction générale est, plus que jamais, déterminée à mettre ceux qui ont le diable au corps hors d'état de nuire. L'assainissement de l'agence constitue la priorité des priorités.

Nous n'avons de cesse d'entendre parler de trafic et de dérapages au sein de votre institution sans presque jamais entendre parler de prises de sanction contre les fautifs. L'on se demande pourquoi...

Oui, vous avez raison. C'est peut-être un grand tort de taire de telles mesures. Je conviens que la mesure coercitive n'est pas une fin en soi. Et que son ébruitement a une portée à la fois persuasive et dissuasive. C'est une leçon et une mise en garde pour le reste du personnel. Je compte, désormais, mettre au courant l'opinion publique, par médias interposés, de toutes les sanctions disciplinaires que prendrait éventuellement l'Agence sans, bien sûr, désigner nommément les fautifs.

Qu'a fait l'Agence des 3T pour satisfaire le nombre grandissant des postulants à un laisser-passer si précieux et à fournir à ceux-ci ses services dans des conditions tout au moins acceptables?

Nous avons institué, depuis un certain temps, la formule du rendez-vous à travers le web, moyennant un supplément dérisoire de 5 dinars (adresse : www.attt@.com.tn). Malgré le début timide, l'application de cette formule promet au fil du temps de contribuer à atténuer la pression exercée sur nos centres et à soulager les postulants.

De nouveaux centres seront prochainement opérationnels. Il s'agit de ceux d'Utique, Grombalia, Monastir, Jendouba, Siliana, Mahres et Menzel Bourguiba.

Autre amélioration facilitant la tâche de nos vis-à-vis. Il s'agit de l'interconnexion de l'ensemble de notre réseau de centre de visites techniques. Elle a été mise en œuvre à 100% depuis 2017. Ses bienfaits sont considérables, dans la mesure où le candidat ajourné par un centre peut soumettre son véhicule à nouveau à n'importe quel autre centre dans les mêmes conditions et sur la base des données existant dans le premier centre de contact.

L'année en cours verra l'acquisition de nouveaux équipements modernes destinés à nos centres. Ajoutez à cela l'entretien et la maintenance des installations existantes. Pour ce faire, une enveloppe de quatre milliards de nos millimes a été consacrée par le budget 2019.

D'autre part et dans notre souci constant de transparence nous avons mis en place, dans tous les centres, des caméras de surveillance au bénéfia de la traçabilité de chaque opération.

Dans le même souci, il a été décidé d'habiliter le chef de chaque centre à effectuer des contre-visites, en cas suspiscion.

Le mot de la fin ?

Ce que je souhaite dire pour finir, c'est que mon plus grand souci est de garantir la transparence dans nos prestations. L'Agence misera sur les services à distance à travers le web, autant que possible. Pour ce qui concerne la corruption, la Direction générale est décidée plus que jamais à prendre le taureau par les cornes et mettre les pendules à l'heure.

Cela dit, l'on se propose d'améliorer le permis de conduire, cette pièce, elle aussi, qui pose depuis toujours des problèmes de tous genres au public concerné. A l'Attt, l'on ne dort que d'un seul œil. Et l'on est soucieux de multiplier les garde-fous pour empêcher les fous du volant de semer la panique et la mort sur notre réseau routier.

L'agence des 3T en chiffres:

- 1603 salariés dont 516 employés administratifs, 675 employés techniques et 412 divers.- Taux d'encadrement : 36%- Recettes annuelles de l'Agence : entre 155 et 166 millions de dinars- Les fonds revenant à l'Etat sont versés annuellement à la trésorerie générale : entre 87 et 88 milliards- Frais de gestion : entre 68 et 70 milliards de nos millimes- Masse salariale : 42 milliards- 1.800.000 véhicules ont été touchés par le contrôle technique en 2018 - 54% des visiteurs ont obtenu leur attestation dès la première fois.- 46% ont été ajourées.- 184.000 identifications de véhicules ont été opérées en 2018.

Tunisie

Fakhreddine Ben Youssef - Le Tunisien apte pour la CAN 2019 ?

Bonne nouvelle pour la Tunisie qui pourra compter sur Fakhreddine Ben Youssef lors de la CAN 2019. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.