21 Mars 2019

Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO apporte son soutien aux femmes d'une coopérative agricole de Rutshuru

communiqué de presse

Rutshuru, le 19 mars 2019 - Le Réseau des Femmes de la Police MONUSCO (UNPOL) de Goma, dans le Nord-Kivu, ont apporté leur contribution aux femmes de la Coopérative Agricole du Nord Kivu (CANOKI), dans le Rutshuru.

Au cours d'une cérémonie au stade Kiwanja, Le Réseau des Femmes UNPOL de la MONUSCO (RFUM) leur a remis dix machines à coudre, déjà installées sur leur table, ainsi que du matériel de couture. Le tout pour un montant de 3 000 dollars américains.

Des centaines de personnes venues de toutes les localités environnantes ont pris part à cet évènement. Les membres du RFUM, accompagnés du chef de Bureau de la MONUSCO à Goma et d'une équipe conjointe de la MONUSCO comprenant les sections Affaires civiles, Droits de l'Homme, Genre, HIV/AIDS, ont eu droit à un accueil très coloré, rythmé par des chants et des pas de danse en leur honneur.

La délégation a aussi été accueillie par la Cheffe Sous-Secteur par intérim avec, à ses côtés, l'Administrateur du Territoire, les représentants de la Police Nationale Congolaise, de l'Agence Nationale des Renseignements (ANR), des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Force Militaire de la MONUSCO. On a aussi noté une forte présence des jeunes.

L'Autorité locale a souhaité la bienvenue au RFUM. Il l'a remercié de son soutien constant pour la CANOKI qui est un soutien moral et matériel à ces dames victimes de violences. Par ce geste, a-t-il affirmé , la police MONUSCO apporte un soutien psychologique aux femmes victimes de violence, leur permettant d'accéder à l'autonomisation.

Le Chef de bureau MONUSCO du Nord-Kivu par intérim est, lui, revenu sur l'insécurité qui règne dans la zone du Nord-Kivu, qui préoccupe la MONUSCO et qui a pour conséquences des violences répétitives de toute genre exercées sur les femmes.

La représentante des femmes et filles victimes de violence regroupées au sein de la CANOKI, bénéficiaires du don, a remercié les membres du RFUM pour leur assistance.

Devant l'assistance, elle a dénoncé l'accroissement des atrocités commises par des hommes en armes dont les femmes de Kiwanja sont victimes au quotidien. Cette situation se caractérise par des enlèvements suivis des violences sexuelles dont les conséquences sont innombrables. :

«Les femmes sont victimes des viols et après elles sont répudiées par leurs maris et ne savent pas se prendre en charge».

Et d'ajouter : «Surtout si ça s'est passé aux champs elle aura peur de se rendre encore aux champs. Mais cet appui des machines qu'on vient de nous donner pourra les occuper afin qu'elles trouvent de quoi vivre. Nous recevons des victimes des violences et nous manquons comment les réinsérer, c'est l'occasion maintenant d'orienter celles qui sont dans le besoin pour qu'elles apprennent aussi à coudre et se prendre en charge».

En signe de reconnaissance, les femmes de la CANOKI ont remis des certificats de témoignage de satisfaction aux représentants de la MONUSCO, dont le Chef UNPOL.

Selon elle, le soutien de la MONUSCO leur a permis d'ériger un domaine agricole, source de revenus pour elles. Elle dira que ce domaine qui a débuté avec le maraichage va tâter l'agroforesterie pour la préservation de l'environnement, avec la distribution dans deux mois de deux cent mille plantules.

Congo-Kinshasa

Kabila chez Tshisekedi - Faire sauter les verrous

Qu'est-ce qu'ils se sont donc dit ? Dans la ville haute, la rencontre lundi entre le président Félix… Plus »

Copyright © 2019 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.