21 Mars 2019

Cameroun: Hadji 2019 - Il faut maintenir le cap de la crédibilité

Recommandation faite mardi par le ministre de l'Administration territoriale au nom du chef de l'Etat. C'était au cours de la 32e session de la Commission nationale à Yaoundé

Le séjour des pèlerins camerounais en Arabie Saoudite durant le Hadj est une préoccupation constante du gouvernement. Soucieux de la qualité du traitement réservé à ses compatriotes, le chef de l'Etat, Paul Biya ne cesse d'instruire des mesures pour faciliter ce voyage qui constitue l'un des piliers de l'Islam. C'est dans cette logique que s'est tenue mardi dernier dans la salle de conférences du ministère de l'Administration territoriale, la 32e session de la Commission nationale du Hadj. La première rencontre depuis la dernière édition du pèlerinage à la Mecque.Cette séance de travail avait pour but d'évaluer le Hadj 2018 et de préparer celui de cette année.

En sa qualité de président de la Commission nationale du Hadj, le ministre de l'Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, a de prime abord transmis les félicitations du chef de l'Etat, Paul Biya, à cette instance pour la parfaite organisation du dernier pèlerinage. Un dénouement heureux qui a également valu le satisfecit de la communauté internationale au Cameroun. Tout cela a été rendu possible grâce à un certain nombre de commodités. « En 2018, le président de la République a offert de nombreux présents aux pèlerins. Il nous a demandé de baisser le prix du voyage et la franchise des bagages a été augmentée. Les pèlerins avaient voyagé à temps pour un séjour de 26 jours.

Un record pour l'histoire du Hadj au Cameroun », a relevé le Minat. Avant d'ajouter que, les tous les pèlerins avaient obtenu leurs visas 10 jours avant le premier voyage. Pour le Minat, il n'est pas question de dormir sur ses lauriers. C'est pourquoi, il engage les différentes parties prenantes à plus de rigueur pour assurer un séjour de qualité aux concitoyens qui feront le déplacement. « Le chef de l'Etat nous a instruit de maintenir le cap de la crédibilité afin que les dysfonctionnements observés il y a quelques années ne se répètent plus », a martelé le ministre Atanga Nji.

Cameroun

La leçon magistrale de Michèle Ndoki aux juges dans sa requête en Habeas Corpus

Me Michèle Ndoki a comparu hier 18 avril 2019 au Tribunal de Grande Instance de Yaoundé dans le cadre du… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.