21 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Lutte contre Ebola - Une délégation internationale visite les équipes de riposte

Photo: Luis Encinas/MSF
Une unité d'isolation de patients touchés par le virus Ebola, en RDC (archive)

En compagnie du ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, une mission composée de Henrietta Ford, directrice Exécutive de l'Unicef; Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l'ONU; et Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge, a été sur le terrain les 19 et 20 mars.

La délégation internationale a visité l'hôpital Heal Africa de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Le ministre de la Santé et la directrice exécutive de l'Unicef ont continué leur voyage jusqu'à Bunia, où ils sont allés voir un camp de déplacés situé dans l'enceinte de l'Institut supérieur pédagogique. Ils ont notamment visité le dispensaire construit dans le camp pour offrir les premiers soins aux nombreuses familles déplacées venant de Djugu, dans la province de l'Ituri.

A l'étape de Beni et Butembo, la délégation a visité les centres de traitements Ebola (CTE) et les crèches des CTE soutenues par l'Unicef, pour se rendre compte de l'organisation de la riposte contre cette maladie. Les survivantes étant immunisées contre le virus sont recrutées dans ces crèches pour s'occuper des enfants dont les parents sont hospitalisés au CTE.

Situation épidémiologique

La situation épidémiologique à la date du 20 mars indique que depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de neuf cent quatre-vingts dont neuf cent quinze confirmés et soixante-cinq probables. Six cent dix décès ont été rapportés dont cinq cent quarante-cinq confirmés et soixante-cinq probables. Des cas de guérison ont été aussi notifiés pour trois cent dix-sept personnes. Par ailleurs, il y a lieu de noter que deux cent trente-six cas suspects sont en cours d'investigation. Douze nouveaux cas ont été confirmés, dont quatre à Masereka, trois à Mandima, deux à Katwa, un à Kayina, un à Butembo et un autre à Bunia. Le nouveau cas confirmé de Bunia est un nourrisson de six mois dont les parents sont en bonne santé apparente. Des investigations approfondies sont en cours et comprendront, entre autres, l'analyse du lait maternel afin d'identifier la source de contamination.

Le ministère de la Santé souligne qu'au cours des vingt-et-un derniers jours, quatre-vingt-dix-sept nouveaux cas ont été notifiés. Les trois principaux foyers pour cette période sont Katwa avec trente-trois cas, soit 34%; Masereka avec dix-huit cas, soit 18.6%; et Mandima a rapporté quinze cas, soit 15.5%. Cette augmentation des cas était attendue compte tenu de la paralysie de la riposte dans la ville de Butembo après les attaques armées contre les deux CTE, les 24 et 27 février derniers. Par ailleurs, le dialogue communautaire commence à porter ses fruits. Il y a une augmentation des alertes rapportées par la communauté, ce qui permet de détecter plus rapidement les malades.

En savoir plus

Une nouvelle approche contre l'épidémie d'Ebola

Plus de sept mois après son début, le bilan de l'épidémie d'Ebola qui frappe le nord-est de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.