21 Mars 2019

Congo-Brazzaville: Santé publique - Le Congo dévoile ses attentes de coopération avec l'OMS

Les principaux axes d'appui que le pays attend de l'agence onusienne ont été énumérés lors d'une séance de travail entre la ministre de la Santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo, et le nouveau représentant de cette agence, le Dr Lucien Manga.

Nouvellement arrivé au Congo comme représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il était de bon aloi que le Dr Lucien Manga se fasse une idée de la situation sanitaire du pays, des politiques et stratégies adoptées en la matière.

Une séance de travail l'a ainsi conduit au ministère de la Santé et de la population. Les attentes du Congo vis-à-vis de l'OMS ont été évoquées, les dispositions contenues dans l'accord de siège avec l'agence onusienne également.

Le Congo attend donc d'elle, entre autres, un accompagnement dans la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire 2018-2022, dans le renforcement de la sécurité sanitaire, la lutte contre les épidémies qui semblent, d'ailleurs, se multiplier dans la sous-région; la lutte contre la drépanocytose, ainsi que tant d'autres urgences de santé publique.

La formation in situ des ressources humaines en santé tout comme le renforcement des capacités de recherche et de formation à l'université Marien-Ngouabi ne sont pas mis en marge.

L'appui dans le processus de mise en place de l'assurance maladie universelle pour laquelle le pays est en train de marquer les pas en avant; l'appui dans la gestion des médicaments et la lutte contre les médicaments de qualités inférieures et falsifiés (faux médicaments) ainsi qu' en matière d'amélioration de la qualité des services de laboratoire en vue de l'accréditation dans la région africaine; l'assistance dans l'accréditation et la gouvernance des structures sanitaires allongent la liste des attentes du Congo à l'égard de l'OMS.

« Nous avons fait le tour de la situation sanitaire du Congo. Il faut reconnaître que le gouvernement fait beaucoup d'efforts pour offrir les services de santé de qualité à la population. Nous allons accompagner le gouvernement, dans la mesure du possible, notamment dans la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire. Notre engagement sera total », a assuré le nouveau représentant de l'OMS.

Le Dr Lucien Manga est diplômé en entomologie médicale et en parasitologie. Recruté au bureau régionale de l'OMS-Afrique depuis vingt-deux ans, il a assumé plusieurs responsabilités dans la lutte contre les maladies dont le paludisme sur lequel il a fait plusieurs travaux de recherche, dans la gestion de l'environnement et les urgences de santé publique. Avant de venir au Congo, le Dr Lucien Manga est passé par le Mali, en qualité de représentant de l'OMS.

Congo-Brazzaville

Restructuration des quartiers précaires - Les acteurs concernés évaluent la référence du rapport final

L'évaluation faite récemment à Pointe-Noire a permis aux directeurs municipaux, aux chefs de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.