Ile Maurice: Insulter les autres dans le respect, c'est possible

Ainsi, on apprend que traiter quelqu'un de «vil faquin» ou de «terrine» n'était pas de bon usage il y a quelques siècles. Mais avec le vintage qui revient en force, il est probable que ces mots reviennent à la mode dans pas longtemps.

Mais les insultes ne sont pas réservées qu'aux adultes. Par exemple, si un enfant dit «gredin» ou «tête de têtard», c'est qu'il est très en colère. Mais cela peut aller plus loin. S'ils vous souhaitent de «marcher sur un légo» c'est qu'ils sont vraiment très énervés et l'équivalent en langue adulte serait «mo esperé to lap**** cassé.»

Puis, il y a les périphrases inventées pour injurier autrui tout en faisant tire les autres. Parmi, on retrouve les classiques comme «quelqu'un qui n'a pas inventé la machine à cambrer les bananes» ou «niveau banage intellectuel tu voyages léger.»

Et vous, comment insultez-vous les autres sans tomber dans la vulgarité ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.