Niger: La cimenterie de Malbaza inaugurée ce mercredi par le Président de la République, Issoufou Mahamadou

Passée dans le giron de l'industriel nigérien, Idi ANGO Ibrahim, après le départ à la pointe des pieds des Indiens du Groupe WACEM (Diamond Cement), la cimenterie de Malbaza est un complexe industriel intégré financé par un consortium de banques locales, la BOAD et ses promoteurs pour un montant d'investissement global de 66 milliards de FCFA.

La cimenterie remplace l'ancienne Société nigérienne de cimenterie (SNC), créée en 1967 et qui a connu plusieurs tournures avant son reliftage.

Le Président du Niger, SEM ISSOUFOU Mahamadou, a rehaussé la cérémonie inaugurale de la Cimenterie de Malbaza, en effectuant ce déplacement dans la région de Tahoua, accompagné du Ministre de l'Industrie, Malam Zaneidou et de hauts officiels issus du patronat et du monde diplomatiques.

Selon Monsieur Iddi ANGO Ousmane, un des promoteurs privés majoritaires au tour de table de l'actionnariat: «ce complexe est la preuve qu'il est possible pour des entrepreneurs nigériens de conduire de bout en bout un projet industriel et technologique complexe, avec certes l'appui d'une expertise technique extérieure mais sans nécessairement être sous la férule d'un partenaire technique et financier hégémonique >>.

D'une capacité nominale de 540.000 tonnes extensibles à 650.000 tonnes de ciment par an, la cimenterie Malbaza ambitionne de mettre fin à la tyranie de la dépendance du ciment importé afin de promouvoir l'habitat social.

Le Chef de l'État Issoufou Mahamadou démontre son soutien d'accompagnement sans faille à l'émergence d'un secteur privé fort au Niger.

C'est dans ce cadre que vient d'être lancée récemment la toute nouvelle banque de l'Habitat du Niger (BHN) que dirige le brillant banquier, homme des challenges, Abdou RABIOU. Le capital social de la cimenterie Malbaza est de 4.360.000.000 FCFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.