Tunisie: Sit-in au siège de la station de radio "Shams FM" à partir du 27 mars

Tunis — Des journalistes et des employés de Radio Shams FM ont décidé d'observer un sit-in ouvert au siège de leur établissement à partir du mercredi 27 mars, portant le brassard rouge jusqu'à ce que leurs demandes soient satisfaites.

Les demandes, selon la motion professionnelle publiée jeudi après une assemblée générale tenue au siège de la radio, portent sur l'accélération du versement des avantages financiers pour les employés de la radio (la quatrième tranche de la prime de rendement pour l'année 2018, les tickets de restaurant de janvier et février, la couverture sociale et l'activation de la convention de majoration des salaires dans le secteur privé).

Les revendications portent également sur le renouvellement du parc auto "en raison du danger"» que représente les véhicules vétustes mis à la disposition des journalistes et du personnel et l'engagement d'Al Karama Holding, qui gère l'institution, à honorer les accords conclus et la présentation du cahier des charges sur la cession de la radio.

L'assemblée générale a été convoquée à l'appel du syndicat de base affilié à l'Union générale tunisienne du travail et de la section du Syndicat national des journalistes tunisiens au sein de la radio pour débattre de la situation de Radio Shems FM, des développement de l'opération de cession et autres revendications professionnelles.

Les participants ont fait assumer la responsabilité de la situation de Shams FM à la direction générale de l'établissement, à Al Karama Holding, au ministère des Finances et à la présidence du gouvernement, soulignant leur volonté de durcir leur mouvement et d'agir avec toutes les formes légitimes de lutte pour la défense de leurs droits et la durabilité de l'institution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.