21 Mars 2019

Cote d'Ivoire: En visite à "Le Patriote" - Le ministre Sidi Touré rassure les journalistes du soutien de l'Etat

« Cest une visite fraternelle et confraternelle (le ministre est détenteur d'une carte d'honneur de journaliste professionnel). C'est une tournée qui a tout son sens.

Car c'est une visite pour m'imprégner de vos réalités, tirer la substance et commencer à envisager d'autres options spécifiques pour adresser la problématique que vous soulevez par ailleurs », a-t-il expliqué, dentrée comme enjeux de cette entrevue avec les journalistes et l'ensemble du personnel du Patriote.

Cest par ces propos que le premier responsable de la communication a situé l'objet de sa visite dans les locaux de Mayama édition et communication, à Marcory zone 4.

En clair une entrevue de courtoisie, de confraternité, mais surtout pour toucher du doigt les conditions de vie et de travail du personnel et de la direction du groupe de presse qui édite le quotidien Le Patriote.

Saluant la contribution significative de ce journal, dans le combat pour la démocratie, l'égalité de tous les Ivoiriens et, surtout, l'accession du Rassemblement des républicains (Rdr) et son président, Alassane Ouattara, à la magistrature suprême, le ministre Sidi Touré a dit son admiration à Coulibaly Sounkalo alias Charles Sanga, gérant et directeur de publication.

« Je mesure le dynamisme du Patriote. Indépendamment de votre bataille, à l'époque, qui a fait des émules, vous avez su fidéliser votre lectorat au-delà de votre lectorat de base et la longévité de votre journal en dit long », a déclaré Sidi Touré.

Justement pour la noblesse de ce combat, l'illustre hôte du Patriote, tout en encourageant les animateurs du journal à pérenniser « cet outil de conviction, de combat », n'a pas manqué de rendre un hommage appuyé au ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, fondateur du journal.

La presse n'est pas exclue du programme social gouvernemental !

En réponse aux différentes préoccupations posées par le rédacteur en chef Koré Emmanuel, au nom du gérant, Sidi Touré a engagé les dirigeants et les journalistes du Patriote à « oser la mutation » en allant au-delà du journal papier pour « capter le numérique ».

A ce sujet, le porte-parole du gouvernement a rassuré ses interlocuteurs de ce matin-là de son soutien et en se posant comme leur « avocat ».

C'est donc à juste titre quil est venu à cette rencontre avec Mme Bernise Nguessan, directrice générale du Fonds de soutien et de développement de la presse (Fsdp).

« Nous allons vous accompagner, les mesures existent, mais nous réfléchissons à des mesures supplémentaires pour impacter les coûts excessifs au niveau des intrants.

Nous allons regarder dans le dispositif fiscal, les charges sociales, ensemble, nous allons analyser tout cela, tout en saluant une rédaction combattante et responsable ».

En tout cas, sans langue de bois ni fioritures, toutes les questions ayant trait à l'impression, à la distribution, au déploiement de la Télévision numérique terreste (TNT), au social à l'endroit de la presse ont été abordées. Et cela, dans un esprit détendu, autour d'un petit déjeuner offert par le ministre Sidi entouré de tout son cabinet.

Avant l'intervention du porte-parole du gouvernement, c'est Koré Emmanuel qui a fait létat des lieux de la vie de Mayama éditions et production.

L'occasion était belle, pour le rédacteur en chef, de voir en cette visite « La charge d'espoir » qu'elle renferme pour une entreprise comme Mayama Editions et production et son personnel.

Il a énuméré les difficultés liées entre autres au sempiternel problème de la distribution, du coût exorbitant des intrants (l'encre, le papier, les ordinateurs, etc.) »

Pour M. Koré, toutes ces difficultés sont de nature à asphyxier lentreprise, en dépit des efforts consentis par lEtat.

Tout heureux davoir pris ce petit-déjeuner avec ses confrères du patriote, Sidi Touré, avant de prendre congé deux, leur a offert un ordinateur portable. Il a encouragé le gérant a augmenter le nombre de femmes exerçant dans son entreprise.

Cote d'Ivoire

Humour - Des acteurs ivoiriens présentent 'Sa c koi sa enkor'

Un groupe d'influenceurs web, qui s'est fait connaître sur le digital à travers de nombreux sketchs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.