22 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Les Etats-Unis sanctionnent à nouveau trois membres de la CENI

Déjà interdit de visa aux Etats-Unis, le président de la commission électorale congolaise, Corneille Nangaa ainsi que son et son conseiller sont accusés par Washington d'actes de corruption répétés et de saper le processus démocratique en RDC.

Après les interdictions de visas, Washington passe aux sanctions financières. Le Trésor américain annonce ce jeudi que tous les actifs de Corneille Nangaa relevant de la juridiction américaine sont désormais bloqués.

Il est également interdit à tout Américain d'effectuer une transaction avec lui. Même sanction pour son vice-président, Norbert Basengezi, et pour Marcellin Mukolo, un de ses conseillers.

Les trois hommes faisaient déjà partie des cinq personnalités de RDC accusées de corruption et d'entrave au processus électoral interdites de territoire par les Etats-Unis fin février. Washington les accuse de saper le processus électoral et les institutions démocratiques en RDC.

« Cette action fait suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Ceni de la RDC et de l'ancien gouvernement de Joseph Kabila pour entraver et retarder les préparatifs en vue d'élections crédibles et inclusives », précise le sous-secrétaire américain au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier.

Selon les Etats-Unis, Corneille Nangaa a tout simplement détourné des fonds opérationnels de la Ceni à des fins personnelles et politiques.

Treasury sanctions Congolese officials responsible for undermining DRC elections https://t.co/pokhF8AUJp

Treasury Department (@USTreasury) March 21, 2019

Congo-Kinshasa

Violences en Ituri, polémique sur le nombre de victimes

En RDC, de nouveaux chiffres concernant les violences en Ituri font polémique. Ces chiffres ont été… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.