21 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Diomi Ndongala salue le geste de Félix Tshisekedi

L'opposant congolais, Eugène Diomi Ndongala a quitté la prison centrale de Makala ce jeudi 21 mars. A sa sortie, le leader de la Démocratie Chrétienne s'est exprimé brièvement devant la presse. Dans son message, il a remercié le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, pour l'accomplissement de sa promesse en marge du processus de décrispation politique.

Depuis l'arrivée de Félix Tshisekedi à la tête du pays, les choses semblent être améliorées dans le microsome politique RD. Congolais. En dépit des failles qui jonchent certains secteurs de la vie humaine jusque-là, la description politique est bel et bien à pied d'œuvre. Eugène Diomi Ndongala est le troisième prisonnier politique à recouvrer la liberté, après Frank Diongo et Firmin Yangambi, qui ont récemment quitté leur cellule. Conscient du travail qu'abat le Chef de l'Etat depuis sa prise de fonction, celui-ci a remercié Félix Tshisekedi, et a émis le vœu de ne plus voir des gens être arrêtés à la suite des déclarations politiques. « Je remercie le Président de la République, mais mon souhait est qu'aucun congolais ne puisse plus souffrir comme moi j'ai souffert. Aucun congolais ne puisse plus être arrêté à cause des opinions politiques et qu'on ne laisse pas les services de sécurité monter des dossiers judiciaires », a-t-il exhorté. En outre, le libéré a dit avoir pardonné à tous ceux qui ont été à la base de son arrestation et sa condamnation qu'il a qualifié de montage.

Evoquant, par ailleurs, le sujet de sa condamnation, Diomi a Qualifié de "nulles" les conditions lui imposées par le ministre de la justice, Alexis Thambwe Mwamba. « Ces conditions sont nulles dans la mesure où nous avons un jugement international qui a tranché sur ce dossier... et ce jugement est exécutoire conformément à l'article 215 de notre Constitution », a-t-il déclaré. A ce sujet, le patron de la Démocratie Chrétienne a fait savoir que « le Chef de l'Etat actuel qui veut bâtir un Etat de droit comme il est le garant des accords internationaux, il va faire exécuter ce jugement ».

Congo-Kinshasa

Tensions au sein du mouvement pro-Kabila pour la présidence du Sénat

Parmi les candidats pour la présidence du Sénat, Bahati Lukwebo, membre de la coalition FCC. Celui-ci… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.