Maroc: La lutte menée par le pays contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur

Fernando Grande Marlaska : Les efforts consentis sont en train d'aboutir à une baisse des arrivées de migrants

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande Marlaska, a mis en exergue, mercredi à Malaga (Sud de l'Espagne), les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre les réseaux de trafic de migrants.

Les efforts des autorités marocaines en la matière «sont en train d'aboutir à une baisse des arrivées des migrants aux côtes espagnoles», a-t-il précisé lors d'une réunion sur la question migratoire qu'il a présidée dans les nouveaux locaux du Centre de coordination des opérations de l'Autorité espagnole pour l'immigration dans le détroit et la mer d'Alboran (CCOE).

Selon un communiqué du ministère espagnol de l'Intérieur, il a expliqué que «le travail de coordination avec les pays d'origine et de transit en matière de lutte contre ces mafias a permis de constater, à partir de février dernier, une tendance baissière des arrivées des migrants qui est en train de se confirmer durant ce mois de mars».

Il a relevé, dans le même contexte, que l'Autorité espagnole pour l'immigration dans le détroit et la mer d'Alboran travaille, en collaboration avec les pays d'origine et de transit des migrants, pour la gestion des flux migratoires et la lutte contre les réseaux de trafic de migrants, ainsi que pour la coordination des opérations de sauvetage de ces personnes.

Le ministre espagnol de l'Intérieur a plaidé, lors de cette réunion, pour une politique migratoire européenne commune, ainsi que la nécessité d'une coopération accrue avec les pays d'origine et de transit.

En marge de cette réunion, Fernando Grande Marlaska a pris part à un séminaire sur les opérations conjointes en matière migratoire, organisé par l'Institut universitaire de recherches sur la sécurité intérieure (IUISI).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.