21 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Sénatoriales 2019 - Les candidats malheureux exigent l'annulation des élections

Dans une déclaration rendue publique, des candidats aux élections sénatoriales du 15 mars 2019 au Kasaï Central, dénoncent la corruption des députés Provinciaux et demandent l'annulation de ces scrutins car, estiment-ils, ces résultats ne répondent pas à l'impératif de la paix, de la cohésion et de l'unité provinciale.

Après la publication des résultats des sénatoriales 2019, il y a eu plusieurs réactions tant positives que négatives, de part et d'autre, dans l'arène politique. De leur part, les candidats malheureux ayant pris part aux sénatoriales n'ont pas manqué de contester. Modeste Mutinga, Alex Kande, Mabi Mulumba, Kasonga Tshilunde, Zacharie Bababaswe et Cie.

Dans un document portant leurs signatures, ils dénoncent la corruption des élus provinciaux dont les votes ont été monnayés. Ils soutiennent bec et ongle que ces élections « manipulés » n'ont pas respecté la configuration de l'Assemblée Provinciale en termes de représentativité territoriale ainsi que de la géopolitique de la province du Kasaï Central.

Plus loin, ils estiment que les résultats de ces scrutins confirment les inquiétudes de l'opinion en général et du Procureur Général de la République près la Cour de cassation et reflètent, par ailleurs, des pratiques illégales.

« Nous, candidats aux élections sénatoriales du 15 mars 2019 au Kasaï Central exigeons l'annulation de ces résultats des élections qui ne répondent pas à l'impératif de la paix, de la cohésion et de l'unité provinciale », tonnent-ils.

Pour rappel, à l'issue de la réunion interinstitutionnelle du lundi 18 mars dernier, trois grandes mesures ont été adoptées par les animateurs des institutions nationales.

Il s'agit, en effet, de la suspension de l'installation du Bureau provisoire du nouveau Sénat élu ; le report sine die de l'élection des Gouverneurs initialement prévue pour le 27 mars courant ; ainsi que de l'instruction qui a été donnée au Procureur général près la Cour de Cassation, en vue de diligenter une enquête pouvant permettre de dénicher les députés qui ont été massivement corrompus et, surtout les candidats sénateurs qui ont été corrupteurs.

Congo-Kinshasa

Ebola - L'OMS convoque une réunion d'urgence après un premier cas à Goma

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, aujourd'hui, la tenue demain mercredi, d'une… Plus »

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.