22 Mars 2019

Sénégal: Préoccupations de l'ONU sur les droits des personnes handicapées - Les assurances du pays

La délégation sénégalaise présente à Genève a porté ses répliques aux préoccupations des représentants du système des Nations Unies. Les bourses de sécurité familiale et d'autres initiatives ont été revisitées pour amener les membres du Comité des droits des personnes handicapées à reconnaitre l'importance accordée à cette franche de la population.

L e rapport a été présenté par le directeur des Affaires juridiques et consulaires au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Martin Pascal Tine, qui a déclaré qu'au lendemain de la ratification de la Convention, le Sénégal a adopté la Loi d'orientation sociale, en 2010, relative à la promotion et la protection des personnes handicapées.

Le Sénégal a, par ailleurs, mis en place différents mécanismes de promotion et de protection des droits de l'homme, a-t-il dit. Le chef de la délégation a souligné que la prise en charge du handicap était une question étroitement liée au développement, en raison de sa connexité avec la lutte contre la pauvreté.

Le Sénégal a adopté, en 2016, un instrument de mesure du handicap aligné aux normes internationales, a-t-il ajouté. La participation des personnes handicapées est prise en compte dans le processus d'évaluation du handicap et dans l'octroi d'une carte d'égalité des chances, a poursuivi M. Tine.

Il a, par ailleurs, fait valoir que le Chef de l'État avait nommé des personnes handicapées à des postes de conseillers dans des institutions de haut niveau du pays.

Le Sénégal a adopté un plan national pour le handicap à l'horizon 2021 qui est évalué chaque année et qui prévoit des actions au sein de tous les ministères pour les personnes handicapées, avec la consultation des organisations de personnes handicapées, a-t-il relevé.

Il a, par la suite, indiqué que le projet de loi sur la Haute-autorité chargée du handicap faisait partie des 14 textes qui devaient encore être adoptés dans le domaine du handicap.

Il a rappelé que le Sénégal restait ouvert à toute forme de coopération dans le domaine de la promotion des droits des personnes handicapées, en particulier avec les détenteurs de mandats dans le cadre des procédures spéciales, dont les demandes de visites recevront, incontestablement, une réponse favorable du gouvernement, a conclu le chef de la délégation.

En plus de M. Tine, la délégation était également composée du directeur des droits humains Moustapha Ka, du conseiller du Premier ministre chargé des questions des droits de l'homme, Mamadou Khouma, du Directeur des personnes handicapées au ministère de la Santé et de l'Action sociale, Mamadou Lamine Faty, entre autres.

Sénégal

Cannes 2019 - Mati Diop et Ladj Ly aspirent à la Palme d'or

Chaque grande chose commence petite... Au Festival de Cannes 2019, deux versions longues de deux courts métrages… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.