Sénégal: Campagne de commercialisation de l'arachide - 27.000 tonnes receptionnées, Ziguinchor loin des previsions de 45.000 tonnes

A quelques semaines de la fin de la campagne de commercialisation de l'arachide, Ziguinchor traine encore le pas. 27.294 tonnes, c'est la quantité réceptionnée par l'usine Sonacos de Ziguinchor qui brille toujours par les lenteurs dans la réception. Une situation que continuent de décrier les acteurs de cette campagne à l'image des opérateurs privés stockeurs de la zone sud qui ne décollèrent toujours pas.

D'ailleurs certains d'entre eux n'hésitent pas à brader leurs graines dans d'autres localités du pays, faute de décharger leur produit dans les plus brefs délais à l'usine Sonacos de Ziguinchor.

Rencontré devant l'usine Sonacos, à côté de son camion, ce camionneur visiblement éprouvé par les jours d'attente nous confie : «voilà maintenant deux semaines que j'attends d'entrer dans l'usine, j'ai épuisé toutes mes économies en nourriture ici. C'est vraiment difficile ! Et à ce rythme, il est difficile de s'en sortir (... )», lâche Abdou Mané.

Des opérations de réceptions qui s'effectuent à pas de caméléon dans l'usine Sonacos qui souffre de moyens de déchargement des graines. Des dizaines de camions stationnés devant et aux alentours de l'usine illustrent cette situation qui règne à l'usine Sonacos de Ziguinchor.

Il y'a quelques semaines, les opérateurs privés stockeurs de la zone Sud avaient haussé le ton pour s'insurger contre de telles lenteurs. Lenteurs qui persistent dans cette campagne.

Des dysfonctionnements qui affectent sérieusement cette campagne de commercialisation arachidière que certains acteurs jugent «catastrophique» dans la zone Sud. Ziguinchor qui n'a réceptionné que 27.294 tonnes est loin des prévisions de 45.000 tonnes assignées à l'usine Sonacos cette année.

Une situation consécutive aux nombreux dysfonctionnements notés cette année dans cette campagne qui a suscité de nombreux grincements de dents des acteurs qui, parfois, pour décrier le retard dans le paiement des factures ; qui, pour fustiger les lenteurs dans les opérations de déchargement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.