22 Mars 2019

Sénégal: L'ONU preoccupée par les personnes vivant avec un handicap

Plusieurs considérations ont été portées à l'endroit de la délégation du Sénégal partie défendre à Genève, en Suisse, le rapport sur les personnes vivant avec un handicap au Comité des droits des personnes handicapées. L'examen du rapport a eu lieu le 20 mars

L e Comité des Droits des Personnes Handicapées a examiné, le 20 mars, le rapport du Sénégal sur la mise en œuvre des dispositions de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Le rapporteur du comité pour l'examen du rapport du Sénégal, Danlami Umaru Basharu, a exprimé des préoccupations concernant les formes multiples de discrimination, notamment le harcèlement sexuel à l'encontre des femmes et des filles handicapées, ainsi que les difficultés d'accès à l'école, aux divertissements et aux soins de santé pour les personnes handicapées.

Il a par ailleurs regretté l'absence de toute mention des personnes handicapées dans la Stratégie nationale pour l'équité et l'égalité de genre et dans la Loi d'orientation sociale.

Le comité estime qu'il est nécessaire que le gouvernement prenne des mesures immédiates et concrètes pour lutter contre les graves violences et les abus commis à l'encontre des femmes et des enfants handicapés, alors qu'il s'est engagé à respecter et à éliminer toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l'exploitation sexuelle du programme (des Objectifs) de développement durable (ODD) à l'horizon 2030.

M. Basharu a aussi invité le Sénégal à ratifier le Protocole à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples, relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique, qui prévoit la protection des personnes handicapées, y compris des personnes atteintes d'albinisme.

Les experts ont demandé des informations sur l'accès à la justice pour les personnes handicapées, ainsi que sur les mécanismes de plainte en cas de violations des droits des personnes handicapées.

Des membres du comité se sont enquis de la mise en œuvre d'une approche axée sur les droits de l'homme dans le domaine du handicap. Des experts ont également voulu savoir si les personnes ayant un handicap mental avaient leurs propres organisations.

Aussi ont-ils demandé si le pays avait engagé un processus de désinstitutionalisation pour les personnes atteintes de handicap psychosocial.

Les experts ont voulu savoir sur les mesures prises par le Sénégal pour permettre l'intégration des enfants handicapés, si les enfants handicapés bénéficiaient de services adaptés pour leur permettre de suivre les cours dans les écoles avec les élèves non handicapés.

En outre, ils ont sollicité des informations sur les budgets et les programmes qui doivent permettre l'inclusion des enfants handicapés dans les écoles classiques et des informations sur les aménagements raisonnables dans les écoles.

Certains experts ont demandé d'autres renseignements concernant la formation des maîtres dans le contexte de l'école inclusive.

Un expert a demandé quelles mesures avaient été prises pour offrir une offre large de services d'appui de qualité aux personnes handicapées, notamment les enfants, au sein de leur foyer alors que d'autres se sont intéressés aux mesures adoptées pour offrir une aide financière aux familles des personnes handicapées.

Des experts ont souhaité savoir si les personnes handicapées pouvaient choisir leur lieu de vie et avec qui elles voulaient vivre.

Plusieurs membres du comité se sont inquiétés de la prévalence très élevée du VIH/Sida chez les personnes vivant avec un handicap au Sénégal, notamment chez les femmes handicapées. S'y ajoute des questions relatives aux mesures prises dans le domaine de la prévention du VIH/Sida chez les personnes handicapées.

Davantage d'informations ont été demandées sur le programme de santé communautaire, en rapport avec cette catégorie sociale.

Le comité adoptera, dans le cadre de séances privées, des observations finales sur le rapport du Sénégal qui seront rendues publiques après la clôture de la session, qui prendra fin le 5 avril prochain.

Sénégal

Cannes 2019 - Mati Diop et Ladj Ly aspirent à la Palme d'or

Chaque grande chose commence petite... Au Festival de Cannes 2019, deux versions longues de deux courts métrages… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.