22 Mars 2019

Tunisie: Les professionnels tracent l'avenir du secteur

Youssef Chahed, chef du gouvernement, n'a pas attendu longtemps pour être au chevet du secteur de la santé et exiger des professionnels de passer de la critique à la phase d'implication effective dans la mise au point des mesures d'urgence à même de faire sortir nos hôpitaux publics de la crise dans laquelle ils végètent depuis bien des années.

Les médecins, les infirmiers, les cadres paramédicaux et même les directeurs des institutions hospitalières ont bénéficié de l'opportunité de vider leur sac, de dire ce qu'ils avaient sur le cœur, de dénoncer les mauvaises pratiques qui minent depuis des décennies (le vol des médicaments à titre d'exemple date bien de l'époque du leader Habib Bourguiba, faut-il avoir le courage de le rappeler) de dévoiler la mauvaise gestion et de révéler à l'opinion publique que nos hôpitaux, notamment ceux qu'on considérait comme les fleurons de notre système national de santé publique sont en voie de faillite.

Maintenant que la messe est dite, il est temps de passer à l'essentiel : trouver le remède qu'il faut pour que nos médecins retrouvent la belle réputation dont ils bénéficiaient auprès des patients tunisiens et étrangers et pour que nos hôpitaux, notamment les plus connus comme La Rabta, l'Institut Salah-Azaïez, Sahloul, Farhat-Hached à Sousse, Habib-Bourguiba à Sfax, etc. renouent avec leur tradition d'institutions offrant des soins de qualité aux patients et d'espaces de formation des compétences nationales dont l'expertise, l'expérience et le savoir-faire ne sont plus à démontrer sur les plans régional et international.

Aujourd'hui, à la Cité de la culture, Youssef Chahed convie les professionnels de la santé à un débat national sous la forme d'un forum de la santé dans l'objectif de les inviter à avancer «des propositions réalistes et réalisables» que le gouvernement aura la mission de concrétiser en mesures à appliquer aussi rapidement que possible.

Ainsi, qu'ils soient médecins, pharmaciens, enseignants de médecine, directeurs d'hôpitaux, infirmiers, préparateurs, bref tous ceux qui se sentent concernés par la réforme sanitaire qui a trop tardé, seront les bienvenus à la Cité de la culture pour mettre la main à la pâte et contribuer à la réflexion générale sur l'hôpital public de demain, l'hôpital que tout le monde attend, l'hôpital qui ne peut être bâti que par les hommes et les femmes de la profession en toute liberté et responsabilité.

Youssef Chahed viendra à la Cité de la culture pour ouvrir le forum et l'inaugurer et aussi pour écouter les propositions, les approches et les solutions qu'exprimeront les quelque 400 intervenants.

Et la rencontre de Youssef Chahed avec les gens de la santé ne se limitera pas aux discours, aux échanges savants ou aux critiques et stigmatisations des erreurs commises ou à la recherche des responsables qui auraient fauté. Elle sera couronnée par l'annonce des premières mesures qui permettront au secteur de la santé publique de sortir de la crise où il s'est empêtré depuis des années.

Tunisie

CAN 2019 - Tout le Maghreb témoigne un soutien indéfectible aux Fennecs contre le Sénégal

Le Sénégal et l'Algérie s'affrontent ce vendredi en finale de la CAN 2019, au Caire. De Tunis… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.