22 Mars 2019

Tunisie: Enfin, les pluies de l'espoir

En outre, la crue de l'oued Zeroud a bloqué la route et la circulation entre les délégations d'El Ala et de Hajeb El Ayoun, au niveau d'Essarja.

Par ailleurs, le nouveau cassis dont les travaux ont débuté il y a un mois sur la route reliant Essarja à Chaouachi, a été emporté par les eaux et on ne sait pas si les dallots sont enfouis sous le sable et l'eau ou s'ils ont été emportés.

Arboriculture et recharge de la nappe phréatique

De ce fait, les deux villages sont aujourd'hui complètement isolés et les habitants lancent un appel aux autorités afin que les travaux reprennent le plus tôt possible car leur situation ressemble à celle de citoyens habitant des îles lointaines.

Il va sans dire que ces pluies sont bénéfiques pour l'agriculture en général, notamment la céréaliculture, l'arboriculture et pour la recharge de la nappe phréatique.

D'où la joie des habitants qui estiment également que cette manne céleste va favoriser la végétation et va contribuer à l'amélioration des parcours et des prairies.

Mais le vœu le plus cher des Kairouanais, c'est de voir leurs routes rénovées résiste beaucoup mieux aux intempéries afin de pouvoir vivre convenablement et de vaquer à leurs occupations même en temps pluvieux.

Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas quand on voit par exemple les habitants des quartiers situés entre El Mansourah et route de Haffouz bloqués dans leurs maisons à cause de la montée des eaux, ce qui nécessiterait une barque pour sortir de chez soi.

Tunisie

Oussama Haddadi - Le Tunisien blessé à une cheville

C'est sans Oussama Haddadi que le Dijon FCO, barragiste, a réalisé une belle opération dans le bas… Plus »

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.