22 Mars 2019

Tunisie: La saison agricole est-elle sauvée ?

C'est le gouvernorat de Kairouan qui semble être le plus touché par ces intempéries au point que plusieurs maisons ont été inondées, les unités de la Protection civile ont dû intervenir pour évacuer des familles et secourir des automobilistes coincés par les eaux.

Même situation à Sousse et Monastir, et plus généralement dans la région du Sahel, où les eaux ont pénétré dans les habitations et même dans les voitures, les équipes de la Protection civile ont été également mobilisées.

Aucune perte humaine, ni dégâts matériels considérables ne sont, jusqu'à la rédaction de ces lignes, à signaler.

Le Grand-Tunis n'a pas été épargné et a enregistré également des chutes de pluie sur différentes localités, atteignant 21 mm à Carthage, mais sans incidences considérables sur le trafic routier.

Dans le nord-ouest, et plus précisément à Béja, les fortes averses qui se sont abattues sur la région, au cours de ces dernières heures (entre mercredi et jeudi), ont causé le blocage de plusieurs routes dont notamment la route nationale n°5 reliant Sidi Medien et Mejez El Bab, à cause du débordement d'un oued.

Plusieurs quartiers riverains de l'oued Medjerda, à Jendouba, Ghardimaou et Bou Salem ont été encerclés par les eaux de ruissellement.

Notons que la circulation routière a été interrompue, hier, sur la route nationale n°17 reliant Kasserine au Kef, à cause d'importantes chutes de neige.

Les barrages sous contrôle

Dans ces conditions météorologiques, c'est la situation des barrages qui inquiète le plus, puisque certains sont déjà quasi pleins, leur capacité de stockage étant saturée.

Mais selon le directeur général des barrages et des travaux hydrauliques Faiez Msallem rien n'est inquiétant, la situation est actuellement maîtrisable.

Selon ses explications, bien que certains barrages soient à leurs plus hauts niveaux, « la régulation de la violence de la crue se fait dans les normes et dans de bonnes conditions, notamment dans les gouvernorats de Siliana, Jendouba et Béja ».

« Des barrages collinaires dans le gouvernorat de Sousse ont été purgés en prévision de la hausse des niveaux suite aux importantes pluies », a-t-il encore affirmé.

Le directeur a également expliqué que les services de son département œuvrent en coordination avec les commissions régionales de prévention et de lutte contre les catastrophes et l'Institut national de la météorologie en vue de suivre la situation instantanément, d'autant plus que de nouvelles intempéries s'annoncent pour la semaine prochaine.

Le taux moyen de remplissage des barrages a atteint hier 77,4% et 88,7% dans les barrages du nord, 33,3% dans ceux du centre et 77% au Cap Bon.

Jusqu'à hier, 1743,743 millions m3 d'eau ont été collectés dans les différents barrages du pays, contre 1028,837 millions m3 d'eau durant la même période de l'année précédente.

Nouvelles précipitations

Hichem Sakouhi, ingénieur et sous-directeur d'exploitation de l'Institut national de météorologie (INM) affirme, à cet effet, que ces intempéries se poursuivront aujourd'hui vendredi et jusqu'à samedi matin et seront caractérisées par une chute abondante de pluie, notamment sur toutes les régions du nord, ces pluies seront localement intenses.

« La région du sud n'est pas concernée par ces intempéries, ce sont les gouvernorats du nord, et localement le centre, qui, selon les données météorologiques, seront impactés.

La situation reste délicate et appelle à la vigilance, d'ailleurs l'INM a émis cinq bulletins météorologiques pour suivre l'évolution de ces intempéries », a-t-il expliqué.

L'INM prévoit, en effet, un temps pluvieux qui persistera aujourd'hui et demain sur la plupart des régions avec des quantités localement importantes. Des vents forts près des côtes et sous orages atteignant 90 km/h par rafales sont également à signaler.

L'amélioration des conditions météorologiques est prévue pour demain après-midi, mais il faut s'attendre à de nouvelles précipitations au cours de la semaine prochaine, selon les prévisions météorologiques.

La Direction générale de la Garde nationale a appelé, rappelons-le, les usagers de la route à ne pas dépasser les limites de vitesse autorisées et veiller au respect du code de la route.

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.