Sénégal: Kaolack - Phénomène de déforestation et appauvrissement des sols

Chaque année, plusieurs milliers d'hectares de forêt sont perdus dans les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine. Malgré les efforts fournis çà et là, dans les milieux sociaux ou au sein de certaines organisations partenaires, cette perte de surfaces vertes se corse de plus en plus et provoque d'autres impacts négatifs dans la faune et la vie des populations.

Compte tenu des moyens limités et l'insuffisance ou l'inappropriation des politiques orientées vers la sauvegarde de l'environnement dans ces régions citées, c'est toujours une impasse pour les décideurs de maintenir l'équilibre et restituer aux forêts de la région centre leur verdure habituelle.

Ainsi caractérisées par la présence massive d'affluents découlant de Sangomar, l'embouchure où le fleuve Saloum a aussi pris naissance, les régions du centre vivent tout un paradoxe.

Car, au-delà même des privilèges acquis dans le domaine de la pêche artisanale avec des côtes assez poissonneuses, ces régions traversent d'autres moments d'inquiétude pour ce qui est de leurs flores, avec des forêts qui jadis lui offraient un décor attrayant, des ressources abondantes pour les populations et qui contribuaient naturellement à l'accroissement de la pluviométrie.

Pour la plupart des experts et spécialistes, la disparition progressive de nos forêts, en grande partie, ressort de la forte présence du sel. Un phénomène naturel qui, visiblement, est accentué par le changement climatique dont la présence favorise une remontée permanente des eaux vers le continent.

Outre la fréquence des feux de brousse qui sont aussi d'un apport considérable dans le phénomène de déforestation, pour avoir ravagé notamment à Kaffrine près de 3400 ha en 2018, la salinisation a affecté 264.500 ha dans la région de Fatick, là où Kaolack voit le tiers de sa superficie occupé par le sel. Il faut surtout ajouter que, comparés à la région de Kaffrine, les feux de brousse demeurent moins fréquents à Kaolack et Fatick.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.