22 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Crise avec Affi au FPI - Colère de Gbagbo contre Ouattara, Bédié, Soro

Photo: Le Pays
Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti d'opposition FPI

Dans un communiqué daté du 22 mars 2019, (une faute à noter au niveau du nom de Laurent Gbagbo), et signé par Assoa Adou se trouvant à Paris, Laurent Gbagbo, désigné comme Président statutaire du Fpi, pose les conditions de l'union avec Pascal Affi N'Guessan, en dénonçant ce qui est considéré par lui comme l'ingérence de l'État dans la gestion du parti.

Avec cet élément de langage, Laurent Gbagbo critique indirectement la position de la justice ivoirienne qui a donné raison à Affi N'guessan dans le conflit entre les dirigeants du parti, sans oser nommer les magistrats.

L'ex Président de la République s'en prend plutôt directement à l'État, incarné par Alassane Ouattara et son gouvernement.

La colère et la critique exprimées par Assoa Adou visent également Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, qui malgré des communiqués et déclarations dans lesquelles ils ont souvent reconnu la qualité de Sangaré Aboudrahamane comme Président par intérim du Fpi, ont entrepris de faire alliance avec Affi N'Guessan en qualité de Président du Fpi.

Une position qui ne plaît pas du tout à Laurent Gbagbo, sans oublier que l'ex chef de l'État n'étend pas jouer les seconds rôles, dans une coalition autour du Pdci; lui qui avant même de parvenir au pouvoir, disait que le Fpi est une mer vers laquelle devaient affluer les fleuves et rivières. Ambiance !

En savoir plus

Rencontre Gbagbo/Affi/Simone, décryptage et révélations

En partant d'Abidjan, Pascal Affi N'Guessan a dit qu'il part rencontrer son patron. Laurent Gbagbo a bien compris le… Plus »

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.