22 Mars 2019

Afrique Centrale: Tchad /Cameroun Pipeline - 30 milliards de F collectés en 2018

C'est la somme issue du droit de transit, grâce aux 40,5 millions de barils de pétrole brut enlevés, pour un taux actualisé à 1,32106 dollar le baril.

En 2018, l'exploitation du pipeline entre le Cameroun et le Tchad a continué à générer des recettes pour le Cameroun.

C'est ainsi qu'au terme de l'année de référence, un total de 30 milliards de F a été collecté au titre du droit de transit des 40,5 millions de baril de pétrole brut enlevés au terminal Kome-Kribi 1 (KK1), en provenance du Tchad.

Des chiffres en hausse par rapport à l'année 2017, où ce sont 35,80 millions de barils de pétrole brut qui avaient été enlevés pour une enveloppe de 27 milliards de F au profit du Cameroun.

Ces données sont contenues dans la 50e édition de « La lettre du Cpsp », le bulletin d'information du Comité de pilotage et de suivi des pipelines (Cpsp) que préside Aldolphe Moudiki, par ailleurs administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures.

D'ailleurs dans son mot, Adolphe Moudiki précise que le 30 septembre 2018, le taux du droit de transit est passé de 1,30 dollar (745,94F) à 1,32106 (758,02 F) par baril. Ceci, « conformément à l'avenant n°2 de la convention d'établissement de la Cameroon Oil Transportation Company (COTCO). »

Ce taux sera appliqué jusqu'au 30 septembre 2023. Dans ce bulletin bilingue d'informations sur l'organe de liaison des administrations camerounaises impliquées dans les travaux de construction, d'exploitation et d'en tretien des pipelines, on fait également le round-up des activités menées en 2018.

Ainsi, il est rappelé le partage de l'expérience du Cameroun en matière de gestion des pipelines avec des pays comme l'Ouganda et la Tanzanie, dont des délégations ont séjourné sur le triangle national.

L'on apprend aussi que le Cpsp a poursuivi la sensibilisation des autorités locales et des populations sur les risques liés à l'exploitation du gazoduc de Bipaga-Mpolongwe qui alimente la centrale de Kribi.

Les spécialistes ont insisté sur les dangers du feu à proximité des installations par exemple. La lettre du Cpsp fait également mention des missions de contrôle des systèmes de transmissions qui ont été menées en collaboration avec le ministère de la Défense, tout comme le 15e anniversaire de l'exploitation du pipeline Tchad-Cameroun qui a été célébré.

Cameroun

Crise anglophone - Un véhicule pick-up de la police explose sur une mine et tue 04 policiers

La tragédie a eu lieu ce samedi 15 juin 2019, dans la localité de Ottou, département de la Manyu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.