22 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Abobo - Une bagarre à la machette fait un mort, une fille tenant un morceau de doigt interpellée

Un mort et des blessés, c'est le bilan d'une bagarre à la machette qui a eu lieu le jeudi 21 mars 2019, au quartier Belleville, dans la commune d'Abobo.

L'information est livrée par la Direction générale de la police nationale (Dgpn) faisant le point de ses éléments, ce vendredi 22 mars 2019.

Cette bagarre a impliqué des enfants en conflit avec la loi communément appelés « microbes » et « des gnambros », au dire d'une source sur place.

Elle a suscité une mobilisation des policiers du commissariat du 34e arrondissement d'Abobo appuyés des équipages du district de police, des Crs 4, du Gmi et de la Brigade de gendarmerie.

Au cours des opérations de ratissages, les forces de l'ordre ont appréhendé une jeune fille aux initiales K.B. Elle tenait un tee-shirt imbibé de sang. A la vérification du contenu, la police a découvert un morceau de doigt.

Son interpellation a permis de mettre aux arrêts trois (3) autres individus. Ils s'étaient rendus au centre de santé communautaire de Kennedy, dans la même commune, dans le but de recevoir des soins.

Après leur identification, la Dgpn indique qu'il s'agit bien de F.M, 26 ans tapissier, F.H, 17 ans tôlier et un autre F.M, 22 ans sans emploi.

Ces trois individus ont tous reconnu avoir pris part à la "taillade". La police note que le calme est « totalement » revenu dans ledit quartier.

Cote d'Ivoire

Cacao - La Côte d'Ivoire et le Ghana lèvent la suspension des ventes de la campagne 2020-2021

Le Ghana et la Côte d'Ivoire, les plus gros producteurs de cacao au monde, lèvent la suspension des ventes… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.