Togo: Neuf morts encore sur la Nationale N*1

La Nationale N*1 a enregistré hier jeudi encore, un nouveau drame. Selon les informations parvenues à notre rédaction tard dans la nuit, un nouvel accident de la circulation s'est produit aux environs de Wahala dans la région des Plateaux, et les premiers bilans font état de neuf morts (les images sont insupportables).

D'après le témoignage des premières personnes arrivées sur le lieu du drame, cet accident s'est produit entre un camion en provenance d'Adjengré, dans le Centre Togo, et un taxi qui venait dans le sens inverse de ce camion.

Officiellement, pour l'instant, les causes de ce nouvel accident ne sont pas connues, bien que les témoins évoquent un dépassement hasardeux entre les deux engins. Aussi, note-t-on que le taxi était en surcharge au moment du drame.

Tout porte à croire que les divers appels à la prudence et les diverses campagnes de sensibilisation organisées par l'Etat et les Organisations de la société civile ont du mal à venir à bout des diverses contraventions dont les conséquences sont souvent dommageables pour les populations togolaises.

L'on ne peut pour le moment qu'appeler l'Etat et les OSC à retrousser les manches et exprimer nos vives compassions aux familles des victimes de ce nouveau drame.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.