Afrique de l'Ouest: Ouverture à Dakar de la session du Conseil des ministres de l'UEMOA

Photo: BCEAO
Quatrième session ordinaire de l'année, le 21 décembre 2018, du Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) dans les locaux du Siège de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)

Dakar — La première session ordinaire de la réunion du Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) s'est ouverte vendredi à Dakar, avec à l'ordre du jour l'examen de plusieurs points, dont le rapport sur la situation économique et monétaire à fin 2018.

Ce rapport servira de base aux discussions des membres du Conseil sur la situation et les perspectives économiques et financières de l'Union, a souligné le président du Conseil, le ministre béninois des Finances, Romuald Wardagn.

Il a précisé qu'il s'agit de "décider de mesures appropriées pour lever les contraintes et conforter de manière durable la croissance" dans l'UEMOA.

Le conseil aura en outre à se prononcer sur les comptes de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) pour l'exercice 2018, soumis à son approbation, a-t-il ajouté à l'ouverture des travaux.

Au titre de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), le Conseil des ministres se prononcera sur son rapport annuel 2018 ainsi que sur les comptes annuels de la banque pour l'exercice clos au 31 décembre 2018.

Concernant le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers, un projet de budget sera soumis pour approbation, a expliqué le président du Conseil.

A l'issue de la rencontre qui s'est tenue à huis clos, un communiqué final portant sur les mesures prises par le conseil sera rendu public.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.