22 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Plateau - Voici pourquoi Parfait Kouassi affronte Jacques Ehouo

Samedi 23 mars 2019, a lieu l'installation du Conseil municipal du Plateau. La candidature de Parfait Kouassi, élu sur la liste Pdci est annoncée. Contacté vendredi 22 mars 2019, Parfait Kouassi a plus ou moins confirmé à l'Intelligent d'Abidjan qu'il est candidat.

Cependant il n'a pas voulu en dire plus, alors qu'il est l'objet d'attaques de la part de militants Pdci et de partisans de Ehouo Jacques sur les réseaux sociaux. C'est plutôt un conseiller municipal, membre du staff de Parfait Kouassi qui a donné sous couvert d'anonymat, les éléments de langages, ci dessous, pour expliquer la rupture entre Ehouo Jacques, et l'ex Président de l'ordre des pharmaciens de Côte d'Ivoire, alors que les deux sont issus du Pdci Rda.

« Jacques Ehouo a cherché lui-même les problèmes. Parce-que dès le lendemain de la victoire, il a trahi Monsieur Kouassi Parfait, en lui disant qu'il n'était plus premier maire-adjoint. C'est de là que les divergences sont nées et que le Conseil municipal s'est divisé. Jacques Ehouo a utilisé l'argent de Kouassi Parfait. Il a utilisé son image. Jacques Ehouo a utilisé l'éloquence de Kouassi Parfait qui a animé ses meetings pour faire sa promotion.

Dès que la liste a été élue, Jacques Ehouo , voyant que Parfait était la seule personnalité capable de l'inquiéter politiquement dans le commune, a décidé de le sacrifier en l'écartant, afin de rester seul à gérer la commune, en étant le maire, le député et le délégué Pdci-Rda. Voici comment Monsieur Kouassi Parfait, ne devenant plus rien, alors qu'il est Conseiller municipale depuis 17 ans, et qu'il a toutes l'expérience, ( contrairement à Monsieur Jacques Ehouo qui n'a jamais été Conseiller municipale une seule minute ) , a décidé d'être candidat contre lui.

L'autre raisons est que Jacques Ehouo est très clairement inculpé pour détournement de deniers publics, et il sera révoqué. Nous ne pouvons pas accepter que le maire élu, soit révoqué dès le premier conseil de ministre qui suit. Et que le mandat qu'on a si chèrement gagné, soit perdu parce qu'on a suivi « bêtement » un homme jusqu'à sa chute. Des intellectuels comme moi ne peuvent pas accepter d'aller mourir. Nous ne sommes pas une secte pour suivre un groupe, jusqu'à s'immoler avec lui ».

Dont acte !

Cote d'Ivoire

Zéphirin Diabré - «Si Blaise Compaoré veut aider, il ne faut pas le décourager»

C'est une lettre qui fait sensation au Burkina Faso. Depuis son exil de Côte d'Ivoire, le président… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.