22 Mars 2019

Ile Maurice: Agression sexuelle - Un quatrième jeune homme porte plainte contre Faadil Choonee

Le mode opératoire semble se répéter. Mais cette fois, s'y ajoute ce qui ressemble à du blanchiment d'argent... Jeudi 21 mars, une plainte, la quatrième, a été déposée contre Faadil Choonee pour agression sexuelle.

Un habitant de Terre-Rouge, âgé de 20 ans, a consigné une déposition au poste de police de Grand-Baie contre l'ancien activiste du Mouvement socialiste militant (MSM), soit trois jours après qu'un autre jeune homme a porté les mêmes accusations. Mais dans cette nouvelle déposition, il est aussi question de blanchiment d'argent...

Ils ont commencé à se parler sur Facebook en décembre dernier. Cette fois-ci, Faadil Choonee se serait présenté comme un membre du Parlement, avocat, conseiller juridique de Pravind Jugnauth, membre du Board of Investment, de la Small and Medium Enterprises Development Authority, d'Airport of Mauritius Ltd et businessman offshore. Dans la foulée, il promet un travail et des cadeaux au jeune homme.

«Can I hide a sum of money on your bank account?»

Dans sa plainte, la victime raconte qu'avant l'agression, Faadil Choonee lui aurait demandé s'il pouvait utiliser son compte bancaire pour blanchir de l'argent. C'était au début de leurs échanges. «Can I hide a sum of money on your bank account. Got these money is some kind of bribe?» aurait dit l'ancien activiste du MSM.

Il aurait commence par y deposer Rs 50 000 avant de retirer cette somme dudit compte. «Will continue like this till I finish clean all the 12 million. Will you accept for a big sum like this or are you afraid of problems?» L'argent est au cœur des échanges, car, par la suite, Faadil Choonee lui a proposé de lui offrir Rs 5 000 chaque mois. Le jeune homme raconte qu'à l'époque, il économisait pour s'acheter une moto et son nouvel ami lui a dit de ne plus s'en faire car il la lui offrirait. D'autres cadeaux surprise étaient aussi promis.

String rouge

Par la suite, Faadil Choonee était passé prendre le jeune homme le 13 mars, avant de récupérer l'autre jeune, celui qui avait déjà porté plainte mardi. «Il m'avait envoyé un message disant qu'il passerait me prendre et que je devais mettre un string de couleur rouge», a-t-il dit dans sa déposition.

Le jeune homme affirme qu'après avoir consommé des boissons alcoolisées à la plage de Pereybère, l'ancien activiste du MSM les avait emmenés dans un pensionnat où il a été menacé et agressé sexuellement. «J'ai commencé à pleurer. Il m'a mordu le cou», avance-t-il dans sa déposition. Il a été examiné par un médecin de la police hier.

Ile Maurice

Reporters sans frontières met en garde contre la nouvelle ICTA

Ces amendements à l'Information and Communication Technologies Act (ICTA) pourraient être utilisés… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.