Afrique: Le Président de la Commission de l'UA reçoit à Addis Abeba le Bureau du groupe des ambassadeurs francophones accrédités en Éthiopie

Le Président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien, Moussa Faki Mahamat se réjouit d'avoir reçu le bureau du groupe des ambassadeurs francophones accompagné par le Représentant de l'OIF ( Organisation internationale pour la francophonie) à Addis Abeba (siège de l'organisation panafricaine), le diplomate nigérien, Boubacar Issa Abdourahmane.

Les ambassadeurs ont échangé avec Moussa Faki sur l'approfondissement de la coopération entre l'OIF, la CUA et les pays africains francophones. En véritable métronome de la diplomatie efficace et rompue d'avec les vieillots process, le Tchadien Moussa Faki Mahamat consolide la machine supersonique mise en place en tandem avec l'ancien Président de l'organisation, le Rwandais Paul KAGAMÉ, lequel a cédé sa place depuis février dernier au Président Égyptien, Abdel Fatah Al Sissi. Moussa Faki et l'homme fort du Caire s'entendent à merveille et multiplie l'offensive diplomatique africaine. Ils sont au front et s'emploient avec perspicacité et intelligence à résoudre les foyers de tensions d'une part et en éviter dans certaines régions du continent d'autre part.

À priori, la voix de l'Afrique doit se faire mieux entendre à l'échelle internationale. Afin de ne pas rester en marge de la médiation en cours des Nations-Unies, l'Union africaine compte jouer sa partition dans la résolution du conflit au Sahara. C'est la décision prise par Moussa Faki Mahammat et Abdel Fatah Al Sissi. A l'issue de la mission qu'à effectuée le président de la Commission les 16 et 17 mars 2019 en Égypte, les deux collaborateurs ont passé au crible plusieurs questions phares relatives à l'agenda de l'union africaine. Le Conflit Saharaoui est au cœur des priorités du duo Faki-Al Sissi.

«Le président de l'Union et le président de la Commission ont convenu de l'urgence que revêt l'activation du Mécanisme africain mis en place par le Sommet de Nouakchott de juillet 2018».

«À cette fin, des mesures seront prises en vue de la convocation de la réunion inaugurale du Mécanisme le plus tôt possible. Le Président de l'Union et le Président de la Commission invitent les parties au conflit et tous les autres États membres à coopérer pleinement avec le Mécanisme en vue de l'exécution de son mandat et de la mise en œuvre de la décision Nouakchott de juillet 2018 qui l'a établi», a annoncé la Commission de l'UA.

Une initiative de Moussa Faki

Le Mécanisme est une initiative du Tchadien Moussa Faki Mahamat, élu fin janvier 2017. Il a été adopté lors du 31ème sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'organisation qui s'est tenu le 1er juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie. Il faisait suite à la tournée qu'avait préalablement effectuée le président de la Commission de l'UA quelques mois auparavant et au cours de laquelle il avait rencontré notamment des responsables du Maroc, du Polisario, de l'Algérie et de la Mauritanie. Un nouveau tournant qui revêt doublement une portée historique et politique dans la recherche transitoire et définitive de règlement du conflit qui a trop perduré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.