Congo-Kinshasa: Bois illégal en RDC - IFCO répond à Global Witness

Il y a un peu plus d'une semaine, l'ONG Global witness publiait une enquête sur IFCO, le deuxième exportateur de bois en RDC. Global witness appelait à une enquête approfondie concernant le maintient à des postes clefs par IFCO de cadres de Cotrefor, une entreprise accusée à plusieurs reprises de trafic de bois illégal et qui a transféré ses concessions à IFCO. IFCO réfutent ces accusations formulées par Global Witness.

L'ONG Global Witness, dans son rapport et sur notre antenne, accusait par ailleurs IFCO de ne pas avoir respecté les règlements en vigueur concernant les périodes de coupe du bois et d'avoir travaillé illégalement dans la concession de Baulu, dans le centre de la RDC.

Le chargé de l'Environnement et de la Certification de IFCO réfute les accusations formulées par Global Witness.

Jenner Nzeusseu: «La société IFCO s'inscrit en faux par rapport aux allégations de Global Witness et tient à rappeler qu'elle n'a reçu aucune remise en cause de ses produits par les autorités compétentes des pays importateurs»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.