23 Mars 2019

Gabon: Le retour définitif d'Ali Bongo est sur toutes les lèvres

Le Gabon est suspendu au retour annoncé pour ce samedi d'Ali Bongo, après près de cinq mois d'absence suite à un AVC en Arabie saoudite puis une longue convalescence au Maroc. Ses partisans sont dans la joie alors que beaucoup de Gabonais doutent encore des capacités du président à diriger le pays.

Le PDG, le parti au pouvoir qui faisait profil bas depuis l'annonce de la maladie d'Ali Bongo, a retrouvé sa ferveur habituelle. Le parti a battu l'appel de ses troupes pour réserver un accueil délirant au chef de l'Etat. Des quantités très importantes des t-shirts souhaitant la bienvenue au président sont déjà disponibles.

Le vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, qui se réclame toujours de l'opposition, a aussi livré un message à la nation pour appeler les Gabonais à se déplacer massivement en direction de l'aéroport Léon Mba. Idem pour quelques partis de la majorité présidentielle.

Cette forte mobilisation suscite, cependant, le doute chez certains Gabonais. « Pourquoi un accueil triomphal maintenant alors que lors de ses deux derniers séjours au Gabon, Ali Bongo est arrivé et reparti en catimini ? Est-ce le vrai Ali Bongo qui arrive ce samedi ou un sosie ? Si c'est le véritable Ali Bongo, est-il désormais capable de diriger le Gabon ? Vient-il simplement éteindre le débat en cours sur la vacance du pouvoir ? » s'interrogent beaucoup de Gabonais.

Dans un communiqué, le gouvernement estime que ce retour est la preuve manifeste du rétablissement total de la santé du chef de l'État.

Gabon

Le dialogue avec les syndicats sur la cure d'austérité commence

Le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekalé, réunit ce mardi tous les principaux syndicats du pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.