Ile Maurice: Paul Bérenger - «Mo ti diman Pravind Jugnauth revok li kom minis»

Les propos de l'ancien ministre des Affaires étrangères devant le président malgache le 13 mars dernier sont «choquantes» et il avait demandé au Premier ministre de le révoquer. C'est ce que Paul Bérenger a déclaré à la presse ce samedi 23 mars.

Selon le leader du MMM, le bilan de Vishnu Lutchmeenaraidoo dans les deux ministères qu'il a tenu sont catastrophiques. D'ailleurs, il avait demandé au Premier ministre de le révoquer. «Mais il en a été incapable» a fustigé Paul Bérenger. Cependant, il estime que cette démission ne changera pas grand-chose au calendrier électoral et maintient que les élections se tiendront entre septembre et décembre. De toute façon, les raisons de sa démission ne l'intéressent pas. Quant à Bobby Hurreeram, le leader estime qu'il est «enn joke» car il a affirmé qu'il y aura des élections partielles.

Paul Bérenger a aussi évoqué le déplacement de Pravind Jugnauth à Londres, qui est, d'après lui, n'a servi à rien. Theresa May n'a pas changé de position et a reitéré que le problème est bilatéral et que Maurice n'aurait pas dû solliciter l'avis de la Cour Internationale de Justice. «En plus, c'est un junior minister qui fera le déplacement à Maurice pour poursuivre les négociations» a déploré Paul Bérenger.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.