Ile Maurice: Attentat en Nouvelle - Zélande - Les Mohamedhosen se heurtent à des difficultés administratives

Ils ne sont pas au bout de leurs peines. Les proches de Moosid Mohamedhosen se heurtent à des difficultés administratives pour rentrer à Maurice. Ils lancent un appel à l'aide.

La famille de la victime mauricienne tuée dans les attentats à Christchurch le vendredi 15 mars dernier a été autorisée à pénétrer sur le territoire néo-zélandais sans passer par les formalités d'usage pour identifier leur proche. Mais au moment de rentrer, les autorités australiennes leur demandent leurs visas. Sauf que les membres de la famille n'en ont jamais eu car une dérogation leur avait été accordée. De ce fait, il n'est pas sûr qu'ils puissent quitter le pays le samedi 30 mars comme prévu.

«Nous avons dû contracter un emprunt pour ce voyage. Mais ce n'était pas suffisant. Nous avons aussi emprunté de l'argent à nos proches» disent-ils. La famille lance ainsi un appel aux Mauriciens qui souhaitent leur venir en aide financièrement pour subvenir à leurs besoins jusqu'à ce que les autorités trouvent une solution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.