Ile Maurice: Xavier Duval - «Celui qui veut organiser des élections partielles mérite enn sertifika fou»

La démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo était au cœur de la conférence de presse du PMSD ce samedi 23 mars. Xavier Duval estime que l'ancien ministre des Affaires étrangères doit des explications à la population et que le pays a besoin des élections générales.

«Celui qui veut organiser des élections partielles à quelques mois des élections générales mérite enn sertifika fou» a déclaré Xavier Duval. Il faisait référence à la déclaration de Bobby Hurreeram vendredi dernier, lorsque le Chief Whip a déclaré qu'il y aura des élections partielles suite à la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo comme député. «Et ceux qui reprennent ses propos doivent aller voir un psychiatre» a-t-il poursuivi. Le leader de l'opposition estime que l'ex- ministre des Affaires étrangères doit des explications à ses mandants. «Li inakseptab ki li gard silans. Li importan pou demokrasi ki li explik li» a-t-il dit. Quant à la rentrée parlementaire, Xavier Duval a indiqué qu'elle sera chaude et que l'opposition devra être doublement vigilante.

Le projet de Metro Express a aussi été évoqué par le leader du PMSD. Selon lui, le fait que le projet n'est pas dans la circonscription de Nando Bodha est un signe que le métro n'est pas populaire. Toujours sur le ministre des Infrastructures publiques, Xavier Duval est revenu sur l'enquête menée par une radio privée sur le projet moto école. Le problème sera évoqué au parlement, a-t-il assuré.

Xavier Duval a aussi parlé de la situation au Mozambique suite au passage du cyclone Idai. Il souhaite que le pays dépêche les membres de la Special Mobile Force dans ce pays pour aider. «Il n'est pas normal qu'il n'y ait que les pays européens qui aident. De plus, cela va permettre à nos forces locales d'acquérir une formation en matière de gestion de catastrophes.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.