Congo-Brazzaville: Sondage d'opinion - La plupart des ménages ponténégrins déplorent les prestations de la nouvelle société d'électricité

L'Association de défense des droits des consommateurs du Congo (ADDC), en partenariat avec des associations et ONG sœurs dans les six arrondissements de Pointe-Noire, a mené une enquête sur le travail de la société Energie électrique du Congo (E2C) lors des deux premières semaines du mois en cours.

Près de trois mille consommateurs, abonnés à E2C, soit cinq cents enquêtés par arrondissement, ont été consultés. Ils ont répondu à un questionnaire bâti sur la base des plaintes répétées de la population. Sur la fréquence et la qualité de la fourniture de l'électricité dans les ménages, 10% estiment qu'elle est bonne, 20% assez bonne et 65% la jugent médiocre. La plupart déplorent qu'il y a trop de baisses de tension dans les ménages et un délestage mal planifié. 95 % de enquêtés affirment payer leurs factures régulièrement. La majorité ne comprend pas la différence de tarification au forfait à Brazzaville (15 000) et Pointe-Noire (36 000 FCFA).

Après échanges et débats, les consommateurs ont faIt plusieurs recommandations parmi lesquelles harmoniser les prix du forfait entre Brazzaville et Pointe-Noire, suspendre les frais de 5000 F CFA de pénalité à chaque coupure, créer des espaces de communications pour mieux informer les consommateurs, ajouter les postes de transformateurs pour réduire les coupures intempestives et les délestages... « Toutes les doléances recueillies seront déposées sur la table des autorités compétentes sous la forme d'un plaidoyer afin que les consommateurs souvent lésés puisent trouver satisfaction », a conclu Jean-Claude Mabiala, président de l'ADDCC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.