23 Mars 2019

Afrique Australe: Cuito Cuanavale - La SADC réitère la commémoration du 23 mars

Cuito Cuanavale — Le président en exercice de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), Hage Geingob, a déclaré samedi que le 23 mars reflétait les attentes des personnes qui s'étaient battues pour la libération de la région, et a réitéré la commémoration permanente de cette date.

S'exprimant lors de la cérémonie de célébration de la Journée de la libération de l'Afrique australe le 23 mars, Hage Geingob a déclaré que "malgré les voix existantes qui tentent de discréditer la date", la SADC, l'organe qu'il dirige, continuera à la célébrer, cette date reflétant les souhaits du peuple. de la région. Le président de la Namibie, Hage Geingob, a également remercié les dirigeants de la SADC pour leur décision commune, prise lors du sommet tenu en août 2018 dans son pays, de proclamer le 23 mars Journée de la libération de l'Afrique australe, sur proposition de l'Angola. Il a déclaré que la décision visait à affirmer l'histoire des pays de la sous-région et à consolider l'unité en commémorant officiellement la libération qui aboutit à un avenir commun.

Selon Hage Geingob, après 31 ans, la bataille de Cuito Cuanavale représente un climat de lutte pour l'indépendance où les forces armées angolaises, cubaines et le mouvement de libération de son pays ont vaincu le régime d'apartheid en Afrique du Sud. Il a réitéré que la bataille était l'un des moments décisifs de la stabilité dans la région, en plus de son rôle qui a mis fin aux autres batailles.

"C'est le moment où la camaraderie a vaincu la haine de l'apartheid et la justice a vengé ses victimes de l'agression raciale ", a-t-il précisé.

Le président namibien a également salué le courage des forces révolutionnaires cubaines et féminines qui, avec le FAPLA et l'Armée de libération de la Namibie, ont réussi à remporter une victoire qui est devenue le lien de libération pour la région, ouvrant la porte à l'unité, à liberté et à la justice.

Il a toutefois reconnu les efforts déployés par Agostinho Neto, le premier président de l'Angola, qui, après l'indépendance du pays, a déclaré de manière célèbre : "en Namibie et en Afrique du Sud, notre lutte se poursuit".

Le chef de l'Etat namibien a rendu hommage à Fidel Castro, le père de la révolution cubaine, qui à l'époque avait envoyé des internationalistes cubains aider l'Angola et la Namibie à accéder à l'indépendance. Outre le président João Lourenço, la cérémonie a également réuni les chefs d'État de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, de la République du Congo, Dennis Sassou Nguesso, et le premier vice-président de Cuba, Salvador Valdez.

Angola

Le pays sur l'itinéraire de quatre trains touristiques entre 2020 et 2021

Le premier train touristique à destination de l'Angola n'est même pas arrivé depuis son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.