23 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Promotion de la normalisation et de la qualité - L'État souhaite une implication plus forte de la société civile

Informer et sensibiliser les leaders d'opinions, les associations de consommateurs et de la société civile, ainsi que les journalistes à l'importance et aux enjeux de la qualité, et aux différents rôles dans le dispositif de l'infrastructure nationale de la qualité.

Tel était l'objectif du séminaire de renforcement des capacités organisé, du 12 au 16 mars, à l'hôtel Ivotel, à Abidjan-Plateau, par le ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des Pme, avec l'appui de la Banque africaine de développement (Bad). Cette activité s'inscrit dans la mise en œuvre du Projet d'appui au renforcement de la compétitivité du secteur industriel (Parcsi).

Durant ce séminaire, les trois catégories de cibles ont eu droit à une formation dispensée par le consultant Paul Amié, un banquier ivoirien, suivie d'échanges et de concertations, afin que les participants (une soixantaine) aient une meilleure compréhension des enjeux de la qualité. L'État qui souhaite que soient offerts aux populations des produits et services de qualité, veut une implication plus forte des acteurs susmentionnés.

En effet, comme l'a expliqué à l'ouverture du séminaire, Mme Azodi Déli Berthé, représentant le ministre du Commerce, « la qualité des produits et services apparaît comme un gage de confiance dans les transactions et le facteur majeur de compétitivité recherchée par les entreprises ».

Mieux, a-t-elle poursuivi, « la qualité devient un critère aussi bien de sélection que d'exclusion dans le système commercial multilatéral et d'économie internationale ». Son constat est que la culture de la qualité est faiblement ancrée dans les habitudes des Ivoiriens et sa mise en œuvre par les organismes reste à un niveau bas.

Cote d'Ivoire

Wilfried Zaha - Une offre rejetée par Crystal Palace pour l'Ivoirien

Arsenal aurait essuyé un refus de Crystal Palace après une grosse offre pour Wilfried Zaha. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.