24 Mars 2019

Congo-Kinshasa: L'Asadho déplore qu'Eddy Kapend et son groupe restent en prison

En République démocratique du Congo (RDC), l'Association africaine de défense des droits de l'homme (Asadho) se dit déçue après la vague de libération de prisonniers politiques par grâce présidentielle.

L'Asadho déplore que le groupe d'Eddy Kapend et de ses compagnons - condamnés pour l'assassinat de Laurent Désiré Kabila et en prison depuis près de 18 ans même s'ils ont toujours clamé leur innocence - aient été exclus de la mesure de grâce présidentielle.

Nous voulons seulement insister sur le fait que le procès qui a conduit à leur condamnation est un procès inique.

C'est un procès qui ne répond pas aux conditions d'un procès équitable et, en plus, ils sont bénéficiaires de la loi d'amnistie de 2005. Donc, leur place n'est pas en prison mais en liberté.

Congo-Kinshasa

Ebola - Le ministère de la Santé rapporte 14 nouveaux cas

Dans un communiqué publié mardi 23 juillet, le ministère de la Santé annonce quatorze… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.