24 Mars 2019

Ile Maurice: Factures élevées - Après le courant, l'eau

Après la facture d'électricité qui explose, voici celle de l'eau qui est en surchauffe. Mécontents, plusieurs abonnés de la CWA déversent leur colère sur Facebook. Certains affirment que le montant de leur «bill» a doublé, voire triplé. Alors que dans des régions, le robinet est presque à sec. Comment l'expliquer ?

Chez les Lasauteuse, à La Brasserie, Curepipe, c'est la surprise. Et elle est loin d'être bonne. Lundi, ils ont découvert que la facture est passée de Rs 180 à Rs 200 et à Rs 350. Alors qu'il y a des coupures drastiques dans la région depuis janvier. «On fait tout pour économiser l'eau. Li koulé dépi 6 er ziska 8 er gramatin, ek 5 er ziska 7 er tanto. Kouma bill inn monté enn sel kout koumsa?» Est-ce un problème de compteur ? Le sien date de dix ans.

Les interrogations sont les mêmes chez les Sandian, à Quatre-Bornes. La facture d'eau est passée de Rs 300 à Rs 948, alors qu'ils n'ont aucun retard sur le paiement. Selon le «meter reading», les trois membres de la famille auraient utilisé 59 m3 en un mois. Chose qu'Emilie Sandian trouve inconcevable, car leur consommation est restée la même. Emilie Sandian explique que la CWA avait effectué des travaux devant sa porte, dans le chemin, pour changer de vieux tuyaux. «Mais je ne vois pas comment cela aurait pu affecter notre facture. En tout cas, c'est la première que je me retrouve à payer un tel montant.»

Dorine Dhookeeya, habitante de cité La-Ferme, dans l'Ouest, se demande, elle, comment le montant de la facture peut rester le même alors qu'elle utilise moins d'eau du fait des coupures. Comme elle, les internautes sont nombreux à se plaindre de leur facture d'eau qui a subitement augmenté, et ce durant la même période. Certains, comme Vissen Chemben, explique que la sienne est passée de Re 0 - puisqu'il utilise 6 m3 d'eau ou moins, à Rs 200. La facture de Khalid est passée de Rs 500 à Rs 1 100. «Non, pa finn begné plis, pa finn bebem pli lontan nanyé akoz saler! Pann konstrir pisinn ein? Kouma pou al pay sa? Zot krwar kas soursé?»

Dorina Prayag, Hotline Coordinator à la CWA, explique qu'il y a deux cas de figure pour expliquer ce phénomène. D'abord, le changement de compteur. «Nous avons installé 80 000 nouveaux compteurs pour remplacer ceux qui étaient défectueux. Avant cela, l'abonné payait une somme moyenne qui ne reflétait pas la quantité d'eau qu'il utilisait mensuellement. Ce qui a été rectifié avec les nouveaux compteurs.»

Elle explique qu'il y a également des fuites et des tuyaux percés à blâmer pour les factures qui grimpent. «Dans la majorité des cas, quand une personne porte plainte et qu'on vérifie, il s'agit de tuyaux cassés ou de fuites. On demande alors à l'abonné d'effectuer des réparations.» La CWA effectue par la suite une deuxième vérification et la facture est amendée en fonction.

Si le consommateur n'obtient toujours pas satisfaction et qu'il n'y a aucun problème au niveau de la tuyauterie, il est alors conseillé de prendre un autre compteur pour effectuer un «meter test». Cela coûte Rs 500, indique Dorina Prayag.

Ile Maurice

Mort sur un bateau - La famille d'un pâtissier attend toujours son corps

Il avait 28 ans et travaillait sur un bateau de croisière comme pâtissier. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.