24 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Insuffisance rénale - Henriette Konan Bédié lance un appel pressant aux autorités en vue de faciliter la prise en charge des enfants malades

« La maladie de l'insuffisance rénale n'épargne personne. Même les tout-petits. Depuis peu, elle sévit de manière inquiétante chez les enfants.

L'insuffisance rénale est une réalité et concerne les enfants de 2 à 15 ans. Elle cause des souffrances difficiles à imaginer chez les enfants et est source de cauchemar pour les parents », ainsi, Mme Henriette Konan Bédié présentait la situation de l'insuffisance rénale chez les enfants en Côte d'Ivoire.

Elle s'est exprimée ainsi lors du 14ème Dîner gala de la Fondation Servir organisé à Sofitel Abidjan hôtel ivoire, le samedi 23 mars, et placé sous le signe de la persévérance.

A cette occasion, la présidente de Servir a relevé que le coût de la séance de dialyse chez un enfant n'est pas à la portée de certaines familles dites modestes.

« Une seule séance coûte 80.000 Fcfa, soit 960.000 par mois, ce qui fait 11.520.000 par an. C'est énorme et hors de portée pour de nombreuses familles », s'est-elle offusquée.

Et de mentionner qu'il est donc urgent de mettre en place des structures capables de prendre en charge tous ces malades qui, selon elle, pour la plupart ont perdu espoir.

Aussi, a-t-elle appelé le gouvernement à la rescousse, dans un appel pressant les invitant à faciliter la prise en charge de ces enfants, en plus des efforts consentis en faveur des adultes.

Pour sacrifier à la tradition du dîner gala dont le but premier est de réunir des fonds pour achever le centre médical d'hémodialyse et de greffes rénales à Abidjan, œuvre de Servir, Mme Henriette Bédié a appelé les donateurs et partenaires à redoubler d'efforts.

« Engagés avec un budget de 5,5 milliards, nous sommes à un besoin de 1,5 milliard aujourd'hui. Et nous vous demandons de doubler d'efforts pour traduire en réalité le projet et le mettre enfin au service des nombreux malades qui lorgnent à l'horizon », a appelé Mme Bédié.

Durant la vente aux enchères, un collier en Or 18 carats a été acheté à 12 millions de Fcfa par le président du Senat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui l'a offert à Mme Henriette Konan Bédié.

Egalement, un tableau du saxophoniste et chanteur camerounais, Manu Dibango, mis aux enchères, a, lui, été pris à 12 millions de Fcfa par l'ex-président du parlement, Soro Guillaume qui, à son tour, l'a offert à la présidente de Servir.

Outre la vente aux enchères, une tombola a été organisée. De nombreux autres dons ont été faits à la Fondation. Selon les organisateurs, le bilan sera fait dans les semaines à venir.

Le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié ainsi que d'autres dignitaires du parti ont apporté un cachet spécial à la fête de par leur présence.

Cote d'Ivoire

Entente Ghana-Côte d'Ivoire sur le cacao - «Une rupture historique»

Ivoiriens et Ghanéens ont réussi à imposer aux industriels de la filière cacao une taxe de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.