24 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Lamuka tourne proprement la page Martin Fayulu

En conclave pendant trois jours à Bruxelles (Belgique), la coalition Lamuka qui a soutenu la candidature de Martin Fayulu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 a finalement décidé de réfléchir déjà sur sa mutation en une plateforme politique ; aussi considère-t-elle le combat de Fayulu pour « la vérité des urnes » appartient au passé. Présent au conclave de Bruxelles, Moïse Katumbi a fait preuve de sagesse pour ne pas frustrer son joker à la présidentielle de décembre 2018.

Sans le dire, Lamuka a d'ores et déjà trouvé sa principale cible. Et ce n'est pas le présent Félix Tshisekedi, c'est plutôt Joseph Kabila que Lamuka considère comme le principal artisan du désordre qui a entouré les élections du 30 décembre 2018.

« Félix, c'est un frère, le problème qui est là c'est qu'il faut d'abord décortiquer le mal, et le mal c'est quoi dans notre pays ? Pourquoi le pays n'avance pas ? Pourquoi y a-t-il eu fraude ? Le mal c'est Kabila », a tenu à préciser Moïse Katumbi, interrogé par RFI. Jean-Pierre Bemba lui a emboité le pas. « Nous ne sommes pas dans le pouvoir, nous ne sommes pas dans la gestion, nous sommes en dehors, mais dans les jours qui viennent, vous allez avoir un détail et un descriptif de l'organisation et de la restructuration de Lamuka dans ce cadre ».

Comment Lamuka pense-t-il gérer Martin Fayulu ? Quels seront dès lors ses rapports avec le président Félix Tshisekedi ?

Le conclave de Bruxelles n'est pas parvenu à lever le voile autour de ces interrogations. Le plus évident est que Martin Fayulu ne pourra plus compter sur le soutien de ceux qui l'ont accompagné à la présidentielle du 30 décembre 2018. En tout cas, les leaders de Lamuka ont décidé de se soustraire du combat de Fayulu. Est-ce déjà le signe d'un divorce avec les mentors de Lamuka ? On est encore loin de ce cas de figure.

Toujours est-il que c'est de manière subtilement que Lamuka a lâché son candidat à la présidentielle de décembre 2018.

Dans son édition de vendredi dernier (voir encadré), Le Potentiel avait déjà prédit ce qui se trame actuellement. Entre Fayulu et Lamuka, on est en face d'un scenario qui ne dit pas son nom.

Congo-Kinshasa

Le chef de guerre Guidon sous le coup d'un mandat d'arrêt

La justice militaire congolaise du Nord-Kivu a émis un mandat d'arrêt contre Guidon Shimiray Mwissa. RFI… Plus »

Copyright © 2019 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.