Congo-Kinshasa: Vital Kamerhe a inauguré l'électrification de Nkamba et de Ngombe Matadi

Vital Kamerhe, représentant le Président de la République, a été vivement applaudi lorsqu'il a coupé le ruban symbolique pour l'inauguration du nouvel injecteur « 70/30/15 kv - 2 x 3,5 MVA » de Ngombe Matadi pour l'électrification de deux localités, à savoir Ngombe Matadi et la cité sainte de Nkamba, chère à tous les Kimbanguistes. Une inauguration qui est intervenue le vendredi 22 mars 2019, à Ngombe-Matadi, dans le Kongo Central.

Comme l'ont souligné tous les intervenants, elle entre dans le cadre du Programme d'urgence des 100 premiers jours du mandat du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Prenant la parole en cet instant, Vital Kamerhe s'est réjoui du fait que sa première visite en ce lieu depuis le début du mandat du nouveau Président élu de la République coïncide avec l'inauguration d'ouvrage à impact visible. Il a félicité le personnel de la Société National d'Electricité (SNEL s.a.), particulièrement ceux qui ont remis en service la centrale de la Sanga pour fournir cette énergie électrique. Cela prouve que les Congolais, mis dans des bonnes conditions de travail, sont capables de donner le meilleur d'eux-mêmes.

L'énergie étant le socle du développement, Vital Kamerhe a expliqué que le Chef de l'Etat a décidé de donner à toutes les provinces les mêmes chances de développement dans tous les secteurs : communications, Petites et Moyennes Entreprises (PME), agriculture, etc. Toutefois, il a noté que notre pays vivait dans un paradoxe : en Afrique, la RDC possède un taux d'électrification le plus faible malgré que nos provinces contiennent une potentialité énergétique énorme, estimée à plus de 100.000 MW capables d'électrifier l'Afrique, l'Europe ou l'Asie. En outre, plus de 76.000 villages possèdent au moins un cours d'eau capable de générer de l'électricité ; c'est comme si les Congolais vivaient l'enfer au paradis. A cause de cela, il a appelé tout le monde à œuvrer ensemble conformément au leitmotiv « Le Peuple d'abord » pour appuyer les efforts du Président de la République.

Sans trop parler, des œuvres se sont mises à tomber...

Le représentant du Chef de l'Etat s'est aussi réjoui du fait que notre pays soit entré dans l'histoire ; mais il a estimé qu'on ne peut accéder dans l'histoire sans donner au peuple ce qu'il attend de ses dirigeants. Et sans trop de paroles, les œuvres se mettent à tomber : routes, centrales électriques, inauguration d'un hôpital à Nkamba. Il a conclu en notant que celui qui construit sans Dieu, en vain il travaille et lui espère que sa prochaine visite dans cette contrée sera marquée par l'inauguration des installations pour la desserte en eau potable ou des champs, car Dieu nous a donné un pays merveilleux.

En prenant la parole, Jean Bosco Kayombo Kayan, directeur général de la Société Nationale d'Electricité (Snel s.a.) a rendu hommage à Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République pour son programme d'urgence des 100 premiers jours de son accession au pouvoir, particulièrement pour le secteur de l'énergie. Il a également remercié les partenaires qui ont contribué à la réalisation de ce projet de construction des réseaux de distribution électrique de Ngombe-Matadi et Nkamba, sans oublier les agents de la Snel et la Province du Kongo Central.

Il a signalé que le coût total de ce projet s'élevait à 8.369.342,65 dollars américains dont 4.580.289,18 de financement de la Snel s.a. sur fonds propres. Il a rappelé enfin que les ouvrages inaugurés contribuent au développement du Kongo Central ; c'est un patrimoine commun que toute la population doit protéger pour mieux accompagner le Chef de l'Etat dans l'effort pour le développement du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.