24 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Recrutement de 10 300 enseignants - Zady Gnagna déplore le retour "des salaires à double vitesse"

Le président de la plateforme des syndicats des fonctionnaires salue la volonté du gouvernement de donner du travail aux jeunes ivoiriens, à travers le recrutement de 10 300 enseignants contractuels. Mais, ne manque pas d'attirer son attention sur le retour des salaires à double vitesse.

Dans une note publiée ce 24 mars 2019, sur les réseaux sociaux, Zady Gnagna a salué les autorités ivoiriennes, suite au lancement des concours de recrutement de plus de 10 000 enseignants contractuels.

«L'objectif qui est de donner du travail aux jeunes en quête d'emplois, est noble et doit être salué», assure-t-il, à juste titre.

Mais, pour lui, au-delà, cette volonté laisse entrevoir "une bombe à retardement", celle des salaires à double vitesse. «Il me semble que dans ce pays et particulièrement à l'Éducation nationale, personne ne veut tirer les leçons du passé !

L'on préfère faire la politique de l'autruche en semant les graines des crises à venir ! En instaurant à nouveau des salaires à double vitesse comme ce fut le cas en 1991», déplore-t-il.

Gnagna estime donc que les 10 300 contractuels à recruter ne sont ni plus, ni moins que «10.300 grévistes au moins pour demain». Et pour cause, ces nouveaux enseignants ne seront pas alignés sur le barème salariale des instituteurs et professeurs actuels.

Les 5.000 instituteurs adjoints contractuels percevront 100.000 F cfa chaque mois, les 3.300 professeurs bivalents de collège, 125 000 Fcfa, et enfin les 2.000 professeurs de lycée, à 150.000 Fcfa.

Le mieux, estime le syndicaliste, "l'école est tellement importante et sensible qu'il faut éviter d'y prendre ce genre de décision. L’idéal aurait été de recruter des enseignants normaux avec des salaires normaux pour épargner à notre école une autre bombe à retardement".

Cote d'Ivoire

Bouaké - Un Sénégalais de 25 ans tué par balles devant son magasin

Amadou Tidiane Ly, un Sénégalais, âgé de 25 ans, a été abattu par des malfrats… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.