25 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Production d'eau potable dans le district d'Abidjan - Le gouvernement obtient un fonds de 20 milliards FCFA

Renforcer les capacités de production d'eau potable de la ville d'Abidjan. Tel est l'objectif de l'accord de prêt, d'un montant de 20 milliards de FCFA, signé le 4 janvier 2019, entre la Banque ouest-africaine de Développement (BOA) et la République de Côte d'Ivoire. L'information a été donnée, hier, par le porte-parole du gouvernement à l'occasion de la conférence de presse post-conseil des ministres.

En effet, le ministre Sidi Tiémoko Touré a fait savoir que le conseil a adopté un décret portant ratification d'un accord en vue du financement partiel du projet de renforcement des capacités de production d'eau potable de la ville d'Abidjan par la construction d'une usine de potabilisation sur la rivière de la Mé.

Ce projet permettra, a-t-il expliqué, de réaliser un système d'approvisionnement en eau potable d'une capacité de 240.000 mètres cubes par jour destiné au Nord-Est de la ville d'Abidjan à partir des eaux de surface, notamment de la Mé.

Il contribuera aussi, a-t-il ajouté, à prévenir la diminution des ressources en eau souterraines des villes d'Abidjan, de Songon et de Bonoua actuellement utilisées pour la déserte en eau potable du district d'Abidjan.

L'hebdomadaire réunion ministérielle a ensuite adopté une communication relative au bilan 2018 et aux stratégies 2019 du suivi des indicateurs du Millenium Challenge Coporation (MCC). Le MCC a, en effet, publié en novembre 2018, pour chaque pays, la matrice de performance des indicateurs pour l'année 2018.

Il ressort de ce rapport que la Côte d'Ivoire, selon le ministre de la Communication, connait une tendance haussière de 14 sur 20 indicateurs performants portant notamment sur la bonne gouvernance, la libéralisation de l'économie et l'investissement dans les ressources humaines. «

En raison de ses performances qui reflètent la bonne conduite de son programme compact, le MCC a accordé à la Côte d'Ivoire l'accès à un autre programme dénommé "Programme Compact Simultané" », a-t-il annoncé.

Ce nouveau programme, a-t-il détaillé, est conditionné par des critères rigoureux de performance devant permettre à la Côte d'Ivoire et aux autres pays éligibles de développer conjointement des projets structurant de nature à assurer une croissance forte et inclusive.

Construction anarchique : un code de la construction et de l'habitat assorti de sanctions adopté Dans cette perspective, a-t-il poursuivi, la stratégie 2019 du suivi des indicateurs est basée sur 88 réformes politique, économique et sociale avec pour objectif d'obtenir 20/20 d'indicateur au vert en accordant la priorité à l'amélioration des indicateurs dépenses publiques, santé, genre dans l'économie, lutte contre la corruption et liberté publique.

Le conseil a enfin, selon le ministre de la Communication et des Médias, adopté un projet de loi instituant un code de la construction et de l'habitat.

Ce projet de loi, a justifié le conférencier, vise à réunir l'ensemble des textes législatifs et règlementaires existant en matière de construction et d'habitat dans un dispositif unique adopté aux enjeux du domaine.

« Il s'agit plus précisément d'actualiser les normes de construction et de l'habitat au regard des évolutions actuelles à l'accessibilité des personnes en situation de handicap, à la performance énergétique, à la responsabilité des constructeurs d'ouvrages et la garantie financière d'achèvement », a-t-il confié.

En outre, le dispositif prévoit, à en croire le ministre porte-parole, le renforcement des mesures de contrôle et de sanction en vue d'aboutir à un aménagement cohérent de l'espace urbain qui permettra de mettre définitivement un terme à la prolifération des constructions à risque.

Cote d'Ivoire

La ville de Tabou peine à se reconstruire après les élections de 2010

Située dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, à 400 kilomètres d'Abidjan et proche de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.