Seychelles: La législation des Seychelles exigera des appareils et des bâtiments éco énergétiques

Les autorités aux Seychelles travaillent sur une législation visant à faciliter l'adoption de mesures et de technologies d'efficacité énergétique dans le but de réduire la consommation d'énergie.

Le projet de loi sur l'efficacité énergétique présenté par la Commission de l'énergie des Seychelles a déjà été approuvé par le Conseil des ministres.

Le directeur général de la commission de l'énergie, Tony Imaduwa, a déclaré lors d'une conférence de presse mardi dernier que le projet de loi "empêchera tous les appareils électriques ne répondant pas aux normes minimales d'entrer dans le pays".

Il a ajouté que la loi "obligera également tous les importateurs à importer des appareils électriques consommant moins d'énergie".

Le projet de loi prévoira l'instauration de réglementations relatives à l'efficacité énergétique des appareils électriques et à l'efficacité énergétique des bâtiments. Il prévoira également un programme de gestion de l'énergie ciblant les secteurs industriel et commercial ainsi que le secteur public, et aussi des mécanismes financiers et promotionnels visant à soutenir les mesures.

M. Imaduwa a déclaré que la Commission chercherait un consultant pour travailler sur la législation qui devrait entrer en vigueur cette année.

À titre d'incitation, tous les appareils électriques importés certifiés à haut rendement énergétique par la Commission seront exemptés de la taxe à la valeur ajoutée (TVA).

Photo : Un programme de prêts subventionnés dans le cadre du programme d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables des Seychelles (SEEREP) est déjà en place (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

La principale responsable des énergies renouvelables à la Commission, Cynthia Alexander, a déclaré qu'étant donné que la loi obligerait à importer des appareils électriques standard, davantage de produits seraient exemptés de TVA.

«Le consommateur en tirera un grand avantage, car le produit utilisera moins d'énergie, sera plus écologique et pourra être acheté à un prix équitable puisque la taxe sera exemptée», a déclaré Mme Alexander.

L'exonération fiscale s'appliquera également aux panneaux solaires importés dans le pays. Mme. Alexander a déclaré que cela profiterait aux Seychelles, qui entreprennent actuellement de nombreux projets liés aux panneaux solaires.

La Commission a toutefois reconnu que le seul règlement ne permettra pas de surmonter tous les obstacles liés au développement de l'efficacité énergétique, mais qu'il s'agira d'un début fondamental qui enverra un signal positif au marché.

Une étude énergétique de base réalisée en 2015 et 2016 a montré que la climatisation et le chauffage de l'eau à usage domestique sont les principaux moteurs de la consommation d'électricité des ménages.

Le plus grand défi pour la Commission est de changer la mentalité des consommateurs pour qu'elle soit plus économe en énergie.

Un programme de prêts subventionnés dans le cadre du programme d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables des Seychelles (SEEREP) a déjà été mis en place pour encourager les résidents à acheter des appareils à technologie éco énergétique et renouvelable. Dans le cadre de ce programme, chaque ménage peut bénéficier d'un montant maximum de 10'735 dollars avec un taux d'intérêt de cinq pour cent payable jusqu'à cinq ans.

Les Seychelles, un groupe de 115 îles situées dans l'océan Indien occidental, dépendent énormément des combustibles fossiles importés pour la production et le transport de l'énergie. À l'heure actuelle, seulement 2,5% de l'énergie électrique de la nation insulaire provient de sources renouvelables.

La nation insulaire a pris plusieurs mesures pour augmenter ses sources d'énergie renouvelables.

L'un des principaux projets consiste à installer le premier système photovoltaïque flottant à échelle industrielle d'Afrique sur la lagune de Le Rocher, dans le district de Les Mamelles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.