25 Mars 2019

Cameroun: Gestion des personnels de l'Etat - Le Minfopra présente les avancées de Sigipes II

S'il a reconnu des manquements aux systèmes antérieurs vendredi dernier à l'Assemblée nationale, Joseph LE a surtout montré les avancées de la formule à venir.

L'honorable Datouo Théodore a porté la préoccupation au perchoir. Qu'est-ce qui bloque l'implémentation du Système informatique de gestion intégré des personnels de l'Etat et de la solde (Sigipes) ? Quatre ans après le basculement vers la phase II, qu'est-ce qui bloque ? Le Sigipes I toujours mis en œuvre ne va-t-il pas continuer à plomber les carrières des personnels de l'Etat ? Pour y répondre, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra). Joseph LE a expliqué l'implémentation du Sigipes depuis le commencement, autant qu'il a présenté les réformes à venir. Elles prennent en compte les nouveaux besoins des usagers.

De prime abord, le Minfopra a reconnu les insuffisances de cet outil informatique d'accompagnement de la réforme de déconcentration de la gestion du personnel et de la solde, notamment Sigipes I et Antilope (système antérieurs).

Avec notamment la création de matricules multiples, l'incohérence des référentiels entre Sigipes I et Antilope (système antérieur), ainsi que la faible maîtrise desdits systèmes.

Sigipes II est mis en place en 2015, suite à un contrat signé entre l'Etat du Cameroun et le Cameroun Audit Conseil (CAC). Suite à plusieurs pro blèmes, il faut aujourd'hui « prendre en compte les besoins qui n'avaient pas été inclus dans le cahier de charges du Sigipes II), a relevé Joseph LE.

Des éléments tels que la biométrie, l'amélioration de l'assiduité des agents à leur poste de travail, l'éradication des problèmes d'agents fictifs et d'indemnités induess, ainsi que la numérisation des archives sont à inclure dans la nouvelle formule. A en croire le ministre, la biométrie permettra de garantir l'identification des agents, autant qu'il est important de dématérialiser les procédures administratives et les archives.

Ce à quoi s'attèle un groupe de travail interministériel depuis fin 2018. « Tout est mis en œuvre pour la finalisation de ce projet actualisé à la lumière des nouveaux besoins », a rassuré le ministre.

Cameroun

Deux militaires blessés dans une attaque des séparatistes dans le Sud-Ouest

Deux éléments des forces de sécurité camerounaises ont été blessés ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.