25 Mars 2019

Cameroun: 2e pont sur le Wouri - Des déchets solides obstruent le passage des eaux de ruisselement

Les populations continuent de jeter leurs ordures dans les caniveaux causant au passage une inondation.

Vendredi 22 mars dernier aux environs de 7h du matin, les populations de la capitale économique ont fait face à une forte pluie. Les trombes d'eau qui se sont abondamment déversées sur la cité ont provoqué une inondation partielle de l'une des voies du deuxième pont sur le Wouri, précisément celle de droite en partant du rondpoint Deido, en face de la cimenterie Dangote.

L'eau a inondé la chaussée sur une longueur de plus de 10 mètres, obligeant les automobilistes et autres usagers à serrer vers la partie gauche. Visiblement, les caniveaux prévus pour les eaux de ruissellement étaient bouchés. Une situation qui en a surpris plus d'un, car l'ouvrage est flambant neuf et venait d'être ouvert à la circulation en janvier dernier.

Certaines voix dans la ville ont commencé à se faire entendre, parlant d'une malfaçon du deuxième pont sur le Wouri. Ce samedi 23 mars, l'entreprise Sogea- Satom a mobilisé ses équipes pour procéder aux travaux de curage des caniveaux à cet endroit.

Approché par CT, un responsable technique ayant requis l'anonymat déclare sans ambages : « Allez auprès de l'équipe qui cure les caniveaux et vous constaterez vousmêmes. Les déchets solides ont bouché les caniveaux et les conduites d'eau ». En effet, une équipe y est en plein travaux de curage des caniveaux et du dalot qui conduit les eaux de ruissèlement vers la droite du pont, à travers un canal qui se déverse dans le fleuve Wouri plus loin. Le volume de déchets solides qui en sort explique clairement l'origine de l'inondation.

Sur ce canal précisément, une autre équipe s'emploie à l'élargir, à l'aide d'une pelleteuse. L'objectif du travail est de faciliter l'écoulement des eaux de ruissellement jusqu'au Wouri. En clair, la mauvaise gestion des ordures ménagères et autres déchets solides par les populations environnantes est la cause de cette inondation qui a quelque peu perturbé la circulation sur l'ouvrage. Une situation d'incivisme qui pourrait s'aggraver en raison du fait que l'entrée Est du deuxième pont, au lieu-dit rond-point Deido, est déjà été transformée en gare routière par des transporteurs.

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.